Seule Venise, Claudie Gallay

Depuis que je suis revenu d’une semaine ensoleillée et magique à Venise fin septembre, je n’ai qu’une seule envie : y retourner, voir Venise sous toutes ses formes, ses couleurs. De voir Venise l’hiver, l’été, de voir l’acqua alta, de simplement me plonger doucement dans cette ville si douce…

Et grâce à Claudie Gallay, j’ai pu passer quelques heures, froides mais si belles, dans une Venise vide et presque triste.

La narratrice vient d’avoir 40 ans. Trévor l’a quittée. Elle a tout arrêté, a vidé son compte en banque et est parti à Venise. Pourquoi Venise ? Parce que c’est une ville inaccessible et difficile.

Pendant un mois, elle va se promener, apprendre à aimer ses voisins de pension, un vieux Prince russe en fauteuil roulant, une jeune danseuse italienne et son petit-ami. Et puis elle fait la rencontre de Dino, le libraire.

Venise, un libraire, de l’amour, de la tendresse, de la force et beaucoup d’émotion : “Seule Venise” réunit tous les élements nécessaires à me faire fondre.

D’ailleurs, ce roman m’a fait presque le même effet que “Un temps fou”. Presque seulement parce que ce dernier reçoit la palme d’or dans les émotions et dans ce qui a pu se passer dans mes tripes à la lecture d’un roman. Presque seulement parce que l’écriture n’est pas la même. Bien qu’elle s’en rapproche.

Chez Claudie Gallay, les phrases sont courtes, directes, parfois si courtes qu’il n’y a même pas de verbe. On voit Venise, on se promène dans une Venise vide et glacée, on apprend à vivre et à respirer dans cette ville si… Sérénissime.

“Seule Venise” est un roman magnifique. Un sublime roman d’amour, un sublime roman sur Venise. Un roman qui vous apprend à aimer, à regarder autour de vous, à regarder à l’intérieur de vous. C’est un roman triste, très triste. Pas une seule fois le soleil ne brille sur la ville des amoureux, pas une seule gondole ne vogue sur le grand canal ou sous le pont des soupirs. Ici, aucun cliché.

Et c’est ça qui fait la beauté de ce roman.

C’est le style de Claudie Gallay. Et c’est Venise.

Un roman à déguster, à savourer, à lire et à relire. Un roman qui donne encore plus envie de retourner à Venise, à Noël sous la neige ou en plein été, sous les touristes !

L’avis de Praline et celui de Anne, toutes les deux sous le charme.

Published in: on 23/01/2010 at 6:45 AM  Comments (11)  

The URI to TrackBack this entry is: https://laouleslivressontchezeux.wordpress.com/2010/01/23/seule-venise-claudie-gallay/trackback/

RSS feed for comments on this post.

11 CommentsLeave a comment

  1. Il a eu aussi beaucoup de succès dans le club lecture de ma biblio ! Mais je ne sais pas, j’ai peur de m’ennuyer un peu … surtout en ce moment, où j’ai du mal à fixer mon attention😉

  2. J’ai découverte Claudie Gallay avec ce roman, bien avant son succès des déferlantes et quel texte ! Quelle poésie ! Bref j’adore cet auteur !

    • Je n’ai pas du tout lu “les déferlantes” qui, bizarrement, me faisait penser à une sorte de Anna Gavalda. Mais si “les déferlantes” est du même style que Seule Venise, je crois que je vais sauter dessus dès sa sortie poche !

  3. Il est dans ma PAL depuis une éternité, il faut absolument que je le fasse remonter.

    • ah oui, il le faut, absolument !

  4. Je suis super contente que tu ais aimé ce roman. J’ai découvert Gallay grâce à ce titre et j’ai eu un énorme coup de coeur. J’adore cet auteur!!!🙂

    • eh bah ça me fait plaisir que tu sois contente🙂 je n’ai encore rien lu d’autre mais ça va venir…

  5. J’ai lu tout Claudie Gallay. J’aime beaucoup son écriture. Seule Venise fait partie de ceux que j’ai préférés. Je te conseille Dans l’or du temps et bien sûr Les déferlantes !

    • Etrangement, la 4è de couv de ‘dans l’or du temps’ me rebute un peu… mais je note les déferlantes, évidemment, pour sa sortie poche !

  6. […] que si dans “Seule Venise” je me suis promenée dans les rues désertes de la Sérénissime., avec Dominique Muller, […]

  7. […] force se dégage de ce roman bien sombre. Ce fut une magnifique découverte pour Praline ; quant à Emeraude, elle y a vu “un roman qui vous apprend à aimer, à regarder autour de vous, à regarder à […]


Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: