ART, l’histoire de l’art en images – Andrew Graham-Dixon

Lorsque je vous ai parlé de Laguna Nostra, de Dominique Muller, j’ai mentionné le fait que je m’intéressais à l’histoire de l’art depuis peu. Je ne vais pas vous faire un cours de psychologie mais il est vrai que j’ai fait une vraie réaction “contre l’art” pendant très longtemps.

Bref, j’ai muri et grandi. Et puis j’ai évolué dans mon boulot et me suis retrouvé aux rayons beaux-arts, en même temps que la littérature/polar nouveautés. Alors évidemment, complètement immergée dans les livres d’art, ma curiosité a été piquée. Mais ça ne s’apprend pas d’un claquement de doigt et c’est très difficile de vendre des livres d’art quand on sait à peine comment s’écrit Corot, et encore moins de quel peintre il s’agit…

Donc, comme mes collègues sont des filles hyper sympas, elles m’ont offert un livre génial pour mon anniversaire :

“Art” de chez Flammarion est un album hyper riche en iconographie, qui relate l’histoire de l’art de la préhistoire à nos jours (jusque dans les années 90 à peu près) et l’art de tous les continents.

En premier lieu, un chapitre intitulé “Regarder l’art” nous éclaire sur plein de choses pour comprendre les peintures et surtout comment regarder la peinture : la lumière, la perspective, l’histoire représentée, les différents matériaux et supports utilisés… que de clés pour comprendre un peu mieux ce qu’on regarde. Tout ça bien sûr richement illustré par autant d’artistes que notre planète a créée (enfin presque)

Nous voilà enfin parés pour apprendre et on embarque donc sur l’histoire de l’art par ordre chronologique : De la préhistoire à 1400 ap JC, le XVè et XVIè sicèle, le XVIIè et le XVIIIè, le XIXè, le début du XXè et de 1945 à nos jours. Dans chacune de ses chronologies, on retrouve les grands courants et ensuite les arts africains, océaniens et asiatiques (pas forcément dans cet ordre là).

Pour chaque courant on retrouve une frise illustrée, les différentes écoles et bien sûr, les différents artistes ayant appartenu à ce courant. De temps à autre, certains tableaux sont analysés “de plus près” comme par exemple le tableau “la décollation de saint Jean-Baptiste” par Caravage, toujours et encore lui ! Ce “de plus près” consiste à quelques lignes succintes sur le pourquoi de la composition du tableau, dans ce cas précis.

En plus donc de milliers de mini représentations (je dis “mini” mais bon, rien que la page que j’ai ouverte sous mes yeux en comprend 10, plus les portraits des artistes ! Elles sont donc plus ou moins grandes, évidemment…). Je disais donc, en plus de milliers de mini représentations, ce livre d’art nous offre une analyse de certains tableaux connus de grands artistes (sous mes yeux, un autoportrait de Rembrandt), encore une fois sur la composition, la lumière, sur des détails, sur la disposition… et dans ce cas particulier, différents autoportraits de l’artiste à différents âges.

Enfin, la particularité de cet “ART” est de nous montrer des thématiques dont je ne comprends pas forcément pourquoi cette thématique là à cet endroit là mais qui n’en est pas moins intéressante. Nous avons donc une retropective des animaux, de l’amour, du travail, des natures mortes ou encore des paysages. Ces thématiques sont variées et représentent à chaque fois des tableaux, dessins ou sculptures de toute période et de tout continent. En “nature morte” on va donc retrouver un George Braque (qui de loin sans mes lunettes pourrait être du Picasso!), une nature morte orientale primitive “Six Kakis”, un Van Gogh et un Cézanne ainsi qu’une sérigraphie de verres de vin d’un certain Patrick Caulfield datée de 1969. Tout ça est non exhaustif !

Je vous ai fait un billet très descriptif mais pour un livre aussi richement illustré et dont l’intérêt réside dans l’apprentissage de l’histoire de l’art, je ne savais pas comment faire autrement.

Pour ce qui est de ce que j’en pense, c’est simple : je trouve cet ouvrage très bien réalisé, pratique, utile, riche autant dans l’iconographie que dans les explications (quoique parfois j’avoue que j’aimerais que ça aille plus loin mais je crois que pour ça, il faut entamer des études d’histoire de l’art!!). En tout cas j’ai appris pour ma part plein de choses et j’ouvre ce gros livre dès que j’entends parler d’un peintre ou d’une peinture ou d’une sculpture que je ne connais pas trop pour en apprendre un peu plus…

Je recommande donc !

Et merci encore à mes super collègues qui sont géniallissimes (surtout celles qui lisent ce blog, justement parce que vous lisez ce blog!! ;-))

Published in: on 07/02/2010 at 7:20 AM  Comments (9)  

The URI to TrackBack this entry is: https://laouleslivressontchezeux.wordpress.com/2010/02/07/art-lhistoire-de-lart-en-images-andrew-graham-dixon/trackback/

RSS feed for comments on this post.

9 CommentsLeave a comment

  1. Un historien de l’art à lire absolument: Daniel Arrasse. Les deux ouvrages parus en poche (“Histoire de peintures” et “On n’y voit rien”) sont une bonne manière de l’aborder. C’est un bon commencement pour aller au-delà des ouvrages très généraux.

    • je n’ai jamais lu ses livres mais je sais qu’il fait partie des références à lire absolument !

  2. En passant de l’art au polar
    tu as muri et grandi
    que tu dis
    je crois que tu as surtout monté 2 étages

  3. Intéressante référence pour une quasi ignare en art…

    • oui, c’est une très bonne histoire de l’art !

  4. Il est très bien fait ce livre! Je suis très contente qu’il t’ai plut

    • oui merci encore !

  5. Un grand merci pour ce excellent article et ces superbes photos
    Amicalement
    Gilles


Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: