La terre des mensonges, Anne B. Radge

Magrido dirige une entreprise de pompes funèbres. Quelques soirs avant Noël, son frère Tor l’appelle. Ce dernier s’occupe de la ferme familiale, reconvertie en porcherie. Il vit encore dans la maison familiale avec sa mère et son père. Tor et Magrido n’ont pas beaucoup de contact mais la mère est malade. Magrido décide d’appeler Erlend, leur frère homosexuel expatrié au Danemark et qu’ils n’ont pas vu depuis 20 ans. Tor appelle aussi sa fille, Torrun, qu’il a vu une fois dans sa vie seulement.

Alors que Noël approche, cette famille complètement éparpillée et que tout sépare, aussi bien l’histoire familiale que le quotidien, va se découvrir, apprendre à se soutenir dans ce moment douloureux.

Tout au long du roman on sent une tension, un secret familial que tout le monde sent, même Torrun qui débarque pour la première fois à la ferme des Neshov, dans cette maison sale et poussiérieuse.

J’ai vraiment beaucoup aimé ce roman. Je l’avais déjà reperé à sa sortie il y a quelques mois et la suite venant de sortir, je me suis enfin décidée à le lire. Si je ne m’étais pas décidée alors c’est que j’avais peur que la vie de la ferme m’ennuie. Eh bien ce ne fut pas le cas du tout !

La construction du roman y est peut être pour quelque chose : chaque chapitre raconte le point de vue d’un des personnages. Le début du roman nous donne alors une sorte de suspens car à la fin de chaque chapitre, untel appelle quelqu’un et on ne sait pas vraiment de qui il s’agit avant d’avoir tourné la page. C’est peut-être tout bête comme procédé mais pour moi, ça a bien fonctionné.

Et puis tous ces personnages sont attachants. Tor ne peut vivre sans ses truies ; Erlend, le frère homosexuel est épanoui, heureux et amoureux à Copenhague mais on sent quand même qu’il n’a pas forcément digéré le fait que sa mère n’ait jamais voulu lui dire adieu, trente ans auparavant, quand celle-ci a compris qu’il n’épouserait jamais une fille. Torunn, la fille de Tor qui n’a jamais vécu avec lui, jamais passé plus de deux heures avec lui a soudain un relent de devoir familial, aussi bien vis à vis de son père que des truies ; un devoir qui relève plus de l’envie et du désir d’une famille d’ailleurs qu’une obligation.

Bref, bien que cette famille ait tout l’air d’être complètement cassée à cause de secret familial, je l’ai trouvé vraiment attachante

Et je vais très vite lire “La ferme des Neshov”, deuxième volet paru il y a quelques jours. Car l’ambiance de cette ferme norvégienne a fait vibrer quelque chose en moi…

Comme moi, Cuné a beaucoup aimé. Cathulu a ressenti “une légère gêne” tout au long du roman. Et sur le blog l’hibouquineur, on attend la suite avec impatience !

Published in: on 15/02/2010 at 6:06 AM  Comments (13)  

The URI to TrackBack this entry is: https://laouleslivressontchezeux.wordpress.com/2010/02/15/la-terre-des-mensonges-anne-b-radge/trackback/

RSS feed for comments on this post.

13 CommentsLeave a comment

  1. Ton billet après celui de Bellesahi, voilà de quoi susciter l’envie !

  2. Il traine au fond de ma PAL… depuis un moment, mais si c’est une série il devrait remonter, vu ton commentaire aussi

    • oui, tu devrais essayer !

  3. Je vais attendre que les 3 romans soient dispos à ma biblio pour les lire … ce ne devrait donc pas être cette année vu que le 3ème n’est pas encore publié !

    • je ne savais même pas qu’il y devait y avoir trois romans. Je croyais que c’était le début d’une longue saga !

  4. J’ai adoré les 2 premiers tomes. Je suis impatiente d’avoir le 3eme entre les mains.

    • Mon billet sur le deuxième tome demain, j’ai été moins conquise mais je pense que c’est aussi parce que je les ai lu avec très peu d’intervalle…

  5. rien que le titre me donne envie

  6. Ton enthousiasme me convint de le noter !

  7. […] ferme des Neshov, Anne B. Radge Après La terre des mensonges, nous voilà relongé dans la vie des Neshov. Le secret familial a été dévoilé. Tor continue de […]

  8. […] style m’a beaucoup fait penser à “Terre des mensonges” et en discutant avec quelqu’un ce soir, je me suis rendue compte que c’était assez […]

  9. la trilogie des neshov, que du bonheur. a lire du meme auteur, zona frigida et la tour d’arsenic.

  10. […] adorer un livre que j’ai détesté, et vice-versa,  The URI to TrackBack this entry is: https://laouleslivressontchezeux.wordpress.com/2010/02/15/la-terre-des-mensonges-anne-b-radge/trackba… RSS feed for Livre: “Comment détecter les mensonges” [2013]. By Eric Goulard Posted at […]


Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: