Incidences, Philippe Djian

Marc est au volant de sa petite Fiat 500 en direction de chez lui, une jeune étudiante à ses côtés. Il a 53 ans, est prof d’écriture à l’université et à l’habitude de ramener ses étudiantes dans son lit. Sauf que lorsque Marc se réveille, cette étudiante est bel et bien morte.

Je n’avais jamais lu Philippe Djian auparavant. Je ne savais pas du tout à quoi m’attendre mais les commentaires que j’ai entendu depuis la sortie de ce dernier roman me laissaient croire à quelque chose de particulier.

Et je me suis d’abord retrouvée dans ce que j’ai cru être du Paul Auster. Un prof d’écriture, un écrivain raté donc, qui couche avec ses élèves… dans les premières pages j’ai vraiment cru que ce roman se passait aux Etats-Unis, à New-York de préférence. Mais la Suisse de l’autre côté de la maison de Marc et sa soeur Marianne m’a convaincue du contraire😉

Après ce début donc qui m’a fait peur, je suis tout de suite rentrée dans cette histoire. Qui ne s’avère pas du tout être ce qu’on attend, enfin ce que j’en attendais moi. Je m’attendais à une espèce de polar littéraire, en tout cas une intrigue policière car Marc décide de cacher le corps à la troisième page…

Et en fait j’ai lu une fine analyse psychologique, où beaucoup de chose sont mentionnées, suggérées. J’ai adoré ! Au départ ça me dérangeait que tout ne soit pas clairement dit. Mais finalement, ça donne un roman… intéressant et intelligent. On ne nous raconte pas une histoire bêtement et linéairement.

On voit Marc évoluer au fur et à mesure, on comprend des choses sur lui, sur son comportement, sur sa soeur Marianne aussi. On le voit évoluer, à la fois dans la vieillesse (il se fait mal au coccyx), à la fois dans ses relations avec les femmes (la figure de la mère, si importante mais toujours mentionnée (de façon claire certes mais peu)), dans sa relation avec sa soeur…

Bref, Marc se révèle être un personnage attachant que Djian esquisse d’une manière subtile.

J’aurai encore beaucoup de choses à dire je crois mais je ne sais pas comment les dire. Il y a aussi le fait que je n’ai pas envie d’en dévoiler beaucoup car si l’intrigue policière n’est pas ce qui vous fait tourner les pages, Marc est bel et bien celui que vous avez envie de comprendre.

Published in: on 24/02/2010 at 7:09 AM  Comments (5)  

The URI to TrackBack this entry is: https://laouleslivressontchezeux.wordpress.com/2010/02/24/incidences-philippe-djian/trackback/

RSS feed for comments on this post.

5 CommentsLeave a comment

  1. J’aime beaucoup Philippe Djian et j’ai très envie de lire ce livre-là. C’est bien simple, c’est comme pour le précédent, je m’étais dit que je ne lirais pas et puis quand je l’entends ou que je le vois parler de son travail d’écrivain, ça me fascine toujours, ce type est passionnant, je trouve. Donc voilà, je vais tâcher de mettre la main dessus.

    • c’était mon premier mais ça m’a vraiment donné envie de découvrir son oeuvre !

  2. C’est ce que j’avais bien aimé dans Impardonnables, le fait que tout ne soit pas dit et qu’il faille lire entre les lignes… Celui-ci devrait me plaire aussi, alors !

    • Ah il faut que je lise impardonnables alors !

  3. […] histoire assez lente, et longue donc. Mais, bien que n’ayant lu que deux romans de Djian (Incidences que j’avais beaucoup aimé et “Vengeance” le dernier en date que j’ai […]


Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: