Sévère, Régis Jauffret

Dans ce roman, Régis Jauffret se met dans la peau de Cécile Brossard, “secrétaire sexuelle” et meurtrière présumée du banquier Edouard Stern, retrouvé mort criblé de 4 balles à Genève en 2005.

Je n’ai pas spécialement suivi cette affaire lorsqu’elle a eu lieu, ni le procès… Je ne connaisais à vrai dire rien du tout de cette histoire. J’ai donc appréhendé “Sévère” comme un pur roman, une simple fiction.

L’auteur se glisse donc dans la peau de cette femme, une femme qui a eu une enfance malheureuse, qui devient la maîtresse de ce riche banquier international avec qui elle aurait entretenu une vraie relation, le mot “relation” ayant des défintions très variées…

J’ai vraiment beaucoup aimé ce roman. Un roman très noir, une fiction partie d’une réalité, une femme meurtrière, détachée mais attachante. On la suit prendre la fuite jusqu’à Sidney avant de rentrer et de se rendre à la police, on l’écoute nous raconter sa relation avec Edouard Stern, les fantasmes de ce dernier, le fait qu’elle voulait un bébé de lui et qui lui a proposé “un million” à la place.

Ce n’est pas une histoire facile et on ne peut s’empêcher de se demander si cette femme a vraiment pensé ça, agi comme ça, voulu ça. Mais Régis Jauffret le dit lui même dans la préface “La ficion ment”. Alors après tout, peu importe que l’auteur ait respecté les pensées de cette femme ou pas. “Sévère” est un roman dur qu’on ne  peut pas lacher.

Je n’ai pas encore vu de billets sur la blogosphère mais un article intéressant sur passiondelire.

Published in: on 13/03/2010 at 7:04 AM  Comments (6)  

The URI to TrackBack this entry is: https://laouleslivressontchezeux.wordpress.com/2010/03/13/severe-regis-jauffret/trackback/

RSS feed for comments on this post.

6 CommentsLeave a comment

  1. J’ai vu l’auteur récemment à La Grande Librairie, et il ne m’a pas donné envie de lire ses livres. Tu t’y prends mieux ! Cela dit, arrive-t-il vraiment à rendre crédible une femme, sexuelle, secrétaire et meurtrière ?

    • Ah bah ça me fait bien plaisir de te donner envie de lire un livre que l’auteur même n’a pas su te vendre😉
      Et cela dit, pour moi, il a rendu crédible une femme humaine…

  2. je viens de le finir et prépare un billet dessus. Moi qui aime beaucoup Régis Jauffret j’ai encore une fois été prise par son roman, très noir, très déstabilisant, un peu écoeurant mais toujours si méticuleux !

    • c’est une très bonne description je trouve🙂

  3. Tout à fait d’accord avec toi, je rajouterai simplement que dans chacun de ses romans le grand Régis arrive superbement à se mettre dans la peau des femmes et c’est assez désarmant…

    J’ai rédigé un petit billet ici: http://bibliophage.over-blog.fr/article-severe-47975935.html

    • C était mon premier jauffret, je ne peux donc qu imaginer qu il sait se mettre dans la peau des femmes a chacun de ses romans…


Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: