Wuthering Heights, Emily Brontë

Croyez le ou non, j’ai lu de mon plein gré un grand classique de la littérature anglaise. Quoique ça m’arrive plus souvent que les grands classiques de la littérature française. Ne serait-ce car la langue anglaise écrite du XIXè siècle me plait suffisamment pour que je ne trouve pas ce genre de livre simplement… chiant.

Sauf que, croyez le ou non, j’ai adoré Wuthering Heights !!!

Contre toute attente, c’est plein de suspens, plein de rage, plein de douceur…
Et puis j’ai trouvé qu’il se dégageait une certaine force de ce récit. Sûrement une force qui se dégage de ce fameux personnage, Heathcliff. Dur à cerner, à la fois doux et dur, il est à lui seul un vrai mystère…

Evidemment, j’ai adoré lire en anglais du XIXè siècle… même si je me suis rendue compte en ouvrant le livre que l’édition que j’avais est une édition simplifiée pour les personnes n’étant pas de langue maternelle anglaise (ce qui est certes mon cas mais bon, j’ai été déçue de savoir que je lisais un texte qui n’était pour le coup pas l’original !)
En plus, je ne sais pas du tout dans quelle mesure le texte a été simplifié, donc je pense que je lirai la vraie version originale, un de ces jours !

Published in: on 27/03/2010 at 6:42 AM  Leave a Comment  

The URI to TrackBack this entry is: https://laouleslivressontchezeux.wordpress.com/2010/03/27/wuthering-heights-emily-bronte/trackback/

RSS feed for comments on this post.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: