La maison où je suis mort autrefois, Keigo Higashino

Sayaka, aujourd’hui mariée avec un enfant ne se souvient d’absolument rien avant ses 5 ans. A la mort de son père, elle découvre une clé et un plan qui semble conduire à une vieille maison isolée… Sayaka, persuadée que cette maison est le seul moyen qu’elle a de retrouver la mémoire, se tourne vers son petit-ami du lycée pour qu’il l’accompagne à la quête de ses souvenirs perdus…

Si le début de ce polar japonais paraît être un mauvais film d’horreur (une maison inhabitée poussiéreuse, des portes qui grincent…), on se rend vite compte que ce n’est pas du tout le cas. Parce que si tout y est étrange (toutes les horloges sont arrêtés à 11h10, c’est poussiéreux mais personne ne semble y avoir jamais habité, on y entre par le sous-sol et pas par la porte d’entrée, condamnée de l’intérieur…), rien n’est vraiment paranormal.

Rapidement on apprend qu’il s’est passé des choses affreuses, même si rien n’est clair. Surtout pas le lien qu’il peut y avoir avec Sayaka qui ne serait que la fille de la femme de ménage des propriétaires de cette maison (la mère de Sayaka est mort quand Sayaka était petite et son père n’avait jamais mentionné cette maison. Et puis rappelez vous que la jeune femme ne se souvient de rien avant ses 5 ans)

Alors on peut aussi reprocher à l’auteur de faire un polar psychologiquement facile. Sayaka avoue vite à son ancien amoureux qu’elle bat sa fille. On rase de très près le cliché de maltraitance dans la petite enfance, d’où le black out total, d’où le même schéma une fois mère… Mais si on est près du cliché, si on est près du paranormal, si on est près d’une espèce de film d’angoisse, on se retrouve finalement à lire un polar à l’écriture très froide qui n’hésite pas à explorer tout ce que la mémoire d’un être humain peut refouler.

Un polar assez efficace qui traite d’un aspect psychologique de l’enfance pas forcément évident.

L’auteur japonais a reçu un prix pour un autre polar intitulé “Le dévouement du suspect X” à paraître je ne sais quand… Je pense que je le lirai car, sans non plus crier au chef d’oeuvre (on est quand même loin d’un Tim Willocks), ce petit polar japonais n’est pas mal du tout.

Published in: on 12/04/2010 at 6:44 AM  Comments (21)  

The URI to TrackBack this entry is: https://laouleslivressontchezeux.wordpress.com/2010/04/12/la-maison-ou-je-suis-mort-autrefois-keigo-higashino/trackback/

RSS feed for comments on this post.

21 CommentsLeave a comment

  1. je l’ai vu, puis reposé… je n’aurai pas du ! on ne devrait jamais hésiter, mais que deviendrai nos PAL…

    • Attends peut être de voir un avis ou deux avant de faire grossir ta PAL😉

  2. J’hésite un peu à cause de mon “incompatibilité” avec la littérature japonaise mais il me tente quand même … faut que je vois s’il est à la biblio.

    • Décidément, tu es pleine de contradiction🙂

  3. Je ne suis quand même pas sûre que ce genre de polar me réconcilierait avec la littérature japonaise..

    • ah bon, tu es fâchée avec la littérature japonaise ?

      • Je ne connaissais pas cet écrivain japonais et en attente d’un avion j’ai acheté ”la maison où je suis mort autrefois”:superbe écriture,beau suspens digne d’un polar américain:j’ai adoré et lu en 24 heures.J’attends la parution en français du”dévouement du suspect x ”

      • ravie de voir que je ne suis pas la seule à avoir apprécier !

  4. J’aime beaucoup les quelques auteurs japonais que je connais, je note donc ce polar qui va peut-être me réconcilier justement avec les polars qui me semble très tentant ! Merci de me l’avoir fait découvrir.

    • décidément tout le monde est fâché avec quelque chose ici !🙂

  5. J’hésite… les enfants battus, j’ai toujours du mal… mais si l’aspect psychologique est intéressant… peut-être… je suis un être plein de contradictions!

    • il n’y a pas beaucoup de scènes d’enfants battus, pas du tout même…

  6. J’ai mis 4 mois mais je l’ai lu,… et adoré

    • je suis ravie ! c’est un très bon petit polar… j’irai lire ton billet d’ici demain

  7. C’est très spécial la littérature japonaise, le coté film d’horreur du début ne me donne pas du tout envie, c’est surtout ça le problème.

    • “c’est surtout ça le problème”???? Au contraire, il faut dépasser ce “problème” pour continuer la lecture et découvrir !

  8. […] blogueurs qui l’ont lu : Dominique (the never ending blog), Paul Arre, Virginie, Emeraude, Sophie, Eskalion, Michel, Claude, […]

  9. J’ai adoré ce livre

  10. Un livre vraiment bien, j’ai pris beaucoup de plaisir à le lire.

  11. C’est un véritable chef d’oeuvre.

  12. Je vien d’acheter ce livre se matin🙂 , il me disé aller prend moi , j’adore ce genre de livre et déjà les 2 chapitre que j’ai lue sont excelent , vlà bonne lecture a tous !


Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: