Anaisthêsia, Antoine Chainas

Désiré Saint-Pierre est un flic noir dans un commissariat de blanc. Désiré est un peu dealer dans son quartier, La Main. Désiré a eu un accident de voiture qui l’a laissé défiguré et insensible à la douleur. Alors qu’il se remet au boulot, la Tueuse aux Bagues, serial killeuse dont l’équipe de Désiré s’occupait avant l’accident, reprend elle aussi son service…

J’ai fermé un Chainas pour un lire tout de suite un autre. Et j’ai lu là un polar complètement extraordinaire, très noir, à la limite de plein de choses, un polar très très très noir, plein de cocaïne, de problèmes psychologiques, de Mamma Baya et de dieu africain, de noirs et de blancs, de gangs, de cité de banlieue, de sérial killeur, de sexe et de fantasmes pire que n’importe qui pourrait imaginer.

Ca vous fait peur ? Ca ne vous fait pas envie ? Je comprends. Pourtant, pour les amateurs de polar, pour ceux qui n’ont pas peur du noir, pour celles et ceux qui n’ont pas l’âme sensible, pour celles et ceux qui veulent prendre une claque de “littérature de genre”, pour celles et ceux qui veulent lire du TRES TRES TRES bon roman noir, pour celles et ceux qui n’ont pas peur de dépasser certaines limites, alors “Anaisthêsia” est pour vous.

Retrouvez les avis divers et variés de Caroline sur Polarnoir (qui trouve le style lourd, c’est vrai qu’il y a un style particulier et je comprends qu’on n’accroche pas. Mais pour moi, ce style est très efficace), darkpassages (dont j’aurai aimé écrire exactement ce qu’il a écrit tellement ce qu’il dit est vrai), Pierre Faverolle (convaincu du talent de l’auteur mais pas hyper convaincu par cet opus-là.)

Published in: on 26/04/2010 at 6:48 AM  Comments (10)  

The URI to TrackBack this entry is: https://laouleslivressontchezeux.wordpress.com/2010/04/26/anaisthesia-antoine-chainas/trackback/

RSS feed for comments on this post.

10 CommentsLeave a comment

  1. Je note ce titre car il est à la biblio (contrairement à celui de ton billet précédent) … je ne sais pas encore si je vais accrocher !

    • A voir… Je surveille ton billet!

  2. Même pas peur ! Je note !🙂

  3. Pas peur non plus ! Tr-s tentée, en fait !
    C’est plus noir que caryl Férey ?

    • Comme l explique très bien Pierre, ce n est pas du tout pareil… Donc ferey plus violent, chainas plus sombre et glauque

  4. Merci pour les liens. C’est marrant, j’ai toujours pensé que Chainas intéresserait plus les hommes que les femmes. Alors, soit je me trompe, soit c’est l’égalité des sexes ! Il te reste à avaler Versus, qui est mon préféré, le plus étouffant aussi.
    @ Papillon : C’est différent de Ferey. Ferey est plus violent, plus brute. Chainas me semble plus stylisé, plus glauque, plus sombre. Et puis Ferey (que je connais peu) décrit des pays lointains de l’intérieur, Chainas fait dans l’intrigue sociale française, avec en second plan des métaphores (l’amour, la mort, que serait une vie sans sentiments …). Il y a un coté philosophique chez Chainas, il ne faut surtout pas s’arrêter au premier degré.

    • C est l égalité des sexes!!!🙂
      Et merci pour ta réponse a papillon, je n aurai pas pu mieux expliquer!

  5. C’est bien ce que je pensais, ça n’est pas pour moi. Je veux bien qu’on me rudoie un peu, côté psychologique ou côté style, mais alors le trop de violence, pas pour moi.

    • c’est bien de le savoir !


Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: