Meurtiers sans visage, Henning Mankell

“L’homme inquiet”, paru il y a quelques semaines, est la dernière aventure de Kurt Wallender.

J’ai très souvent entendu parler de ce commissaire suédois. Quant à Henning Mankell, je crois que j’en ai toujours entendu parler comme étant LA référence du polar suédois.

Sauf que je n’avais encore jamais jeté un oeil aux enquêtes menées par Wallender.

Pour faire honneur à son départ, j’ai décidé de m’attaquer, dans l’ordre, à toute la série. Une espèce de marathon-Wallender comme l’a fait Tamara pour Amélie Nothomb (sauf que je ne trouve aucun jeu de mots!) Et à la différence aussi que je compte le faire trois par trois, et ce sur une durée indéterminée puisque je lis les intégrales dont le premier volume vient tout juste de paraître au Seuil.

J’ai donc attaqué avec Meurtriers sans visage.

Wallender, que sa femme vient de quitter, enquête sur un double meurtre. Un couple âgé, a priori sans ennemis, sans fortune et sans secrets a été sauvagement assassiné dans leur ferme. Qui peut leur en vouloir ? Pourquoi cette violence ? La femme est décédée quelques jours après son mari et a réussi à articuler le mot “étranger” avant de mourir. Est-ce que les immigrés ont quelque chose à voir là-dedans ?

Je ne vais pas y aller par quatre chemins : Meurtriers sans visage est, évidemment, un excellent polar. Des personnages que j’ai hâte de retrouver, une enquête menée avec brio et où je n’ai rien vu venir, des dénonciations à tout va. A remettre dans son contexte parce que cela se passe en 1990 et qu’il n’y avait pas encore Internet et les téléphones portables. Mais Wallender et ses collègues s’en sortent bien, malgré quelques erreurs, malgré trop d’alcool ingurgité, malgré des problèmes personnels et malgré… des rhumes !

Et c’est là que j’en viens à Maj Sjöwall et Per Wahlöö.

Que viennent-ils faire là eux ?

Et bien, si vous suivez mes lectures, vous savez que ce couple de suédois sont les “précurseurs du roman policier suédois”, ayant écrit pas moins de 10 policiers mettant en scène Martin Beck, un commissaire très humain.

Henning Mankell a écrit plusieurs préfaces à certains de ces volumes réédités chez Rivages poches.

Et pour moi qui ai lu 9 titres de la série, je peux vous assurer que j’ai lu exactement la même chose ! Transposé 15 ans plus tard…

Wallender conduit en état d’ébriété… Un de ses collègues est enrhumé… Les dénonciations sur les nouvelles violences arrivant jusque dans la campagne suédoise où il ne se passait jamais rien… Les dénonciations de racisme… La résolution de l’enquête grâce à beaucoup de chances ou un simple hasard de la vie… Tout ça je l’ai lu dans les polars du couple suédois…

Alors je n’en ai pas moins aimé mon premier Wallender et je sens que je vais m’attacher à lui. J’ai déjà hâte de lire le dernier tome, c’est dire !

Mais c’est bien la preuve qu’il faut toujours re-contextualiser un roman paru il y a plusieurs années… Avant Mankell il y avait Sjöwall & Wahlöö. Et il est évident que Henning Mankell, plus connu que ces derniers dans le monde du polar suédois, s’est largement inspiré de leur “roman du crime”.

Un avis de ce premier opus chez PolarNoir (ainsi que sur bien d’autres de la série!)

Published in: on 16/11/2010 at 6:14 AM  Comments (20)  

The URI to TrackBack this entry is: https://laouleslivressontchezeux.wordpress.com/2010/11/16/meurtiers-sans-visage-henning-mankell/trackback/

RSS feed for comments on this post.

20 CommentsLeave a comment

  1. Les deux précurseurs sont dans ma PAL (“Roseanna”), et Mankell dans la LAL (jamais lu non plus, je vais être la dernière finalement). Je commence par vider ma PAL alors…

    • j’étais persuadée d’être la dernière à lire Mankell, je suis soulagée de voir que ce n’est pas le cas !😉

  2. […] Meurtiers sans visage, Henning Mankell « Là où les livres sont … […]

  3. J’avais bêtement commencé cette série, sans le savoir, en lisant “La cinquième femme” qui est loin d’être le premier !!! Du coup, je me suis achetée Meurtriers sans visage pour tout lire dans l’ordre mais il traine dans ma PAL depuis un moment !

    • bah qu’est ce que tu attends pour t’y remettre ???🙂

  4. Je crois qu’il n’y a que deux Wallander que je n’ai pas lus ! J’aime vraiment beaucoup et je lirai les derniers avec grand plaisir.
    Je trouvais Sjöwall & Wahlöö plus “classiques” tout de même, mais il est vrai que mes lectures datent un peu !

    • oui c’est vrai que ça peut être rangé comme étant “classique”, mais faut tout remettre dans le contexte : ça a été écrit entre 1965 et 1975 et encore aujourd’hui, beaucoup d’auteurs de polars s’en inspirent !

  5. Je ne connaissais pas du tout🙂

    • tu ne connaissais pas du tout Henning Mankell ????

  6. Henning Mankell et son attachant commissaire Wallander sont à l’origine de ma passion pour le polar et le roman policier !
    Tu vas te régaler !
    Je te souhaite une bonne lecture !

    • oui, pour l’instant je me régale ! Quant à moi, ma passion a bêtement commencé avec Stieg Larsson (et aussi avec un homme sur lequel j’avais des vues qui travaillait au rayon polar dans une fnac… ! ;-)) (que j’ai épousé, je précise!)

  7. J’ai bcp aimé les chaussures italiennes, plusieurs de ces polars sont dans ma lal, yapluka !

    • Je n’ai jamais entendu que du bien des romans de Mankell mais pour l’instant, je ne suis pas trop attirée… ça viendra sûrement un jour, quand j’aurai avalé tous les Wallender !🙂

  8. je viens enfin de lire le premier de Sjöwall et Wahlöö, d’ailleurs, c’est Mankell qui a écrit la préface de cette réédition.
    et moi aussi, je suis une fan de Wallander !

    • et alors, ça t’a plu ??

  9. OUI !
    j’ai un gros faible pour les polars scandinaves et nordiques !

  10. Bonsoir Émeraude. Je vais me faire un grand plaisir de suivre ton “marathon Wallander”, d’autant plus qu’avec ces trois premiers livres tu es allée plus loin que moi dans la série (perso je préfère Edwardson ou Nesser).
    À bientôt de te lire!

  11. Ah Wallander, c’est chouette, il me reste les deux derniers à lire. D’accord avec toi je trouve aussi qu’il ya une atmosphère commune avec les Sjöwall/Wahlöö.

    • Etant donné que Mankell a lu tous les Sjöwall/Wahlöö dans sa jeunesse, ce n’est pas si étonnant

  12. […] recommencé mon Marathon-Wallander puisque le deuxième tome de l’intégrale vient de sortir ! C’est étrange […]


Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: