Extremly loud & incredibly close, Jonathan Safran Foer

Oscar est un petit garçon qui a perdu son père lors des attentats du 11 septembre. Deux ans plus tard, il trouve dans le placard de son père, une clé.
Cette clé appartenait à son père. Elle doit sûrement ouvrir quelque chose. Mais quoi ? Et où ?
Oscar décide alors d’aller à la recherche de la serrure qui va avec cette clé…

Ce roman est vraiment touchant.
Oscar est adorable, c’est un petit garçon qu’on aimerait prendre par la main, dont on aimerait sécher les larmes et à qui on aimerait rendre son père.
Un petit garçon avec des idées formidables. Un petit garçon pas comme les autres.

Et tous les personnages secondaires sont attachants. Sa grand-mère qui vit seule dans l’immeuble en face du sien parce que son grand-père est parti bien des années plus tôt. Mr Black, le voisin du dessus, un vieux monsieur qui n’est pas sorti de chez lui depuis que sa femme est morte et qui n’entendait plus rien depuis ; Mr Black qui va un peu remplacer le grand-père absent d’Oscar en l’accompagnant dans sa quête. Et puis Miss Black qui elle, vit sur l’empire State Building.

Tout est triste en fait dans ce roman et c’est ce qu’il le rend si beau. Mais, et c’est ce qui m’a le plus plu je crois, l’auteur a inséré des photos représentant des choses vus par Oscar, senti par Oscar. Sur quelques pages il n’y a qu’une seule ligne.
Le père d’Oscar avait l’habitude de lire les jouraux et d’entourer en rouge les fautes. Sur une lettre écrite par le grand père d’Oscar, les fautes sont entourées en rouge. Le grand-père d’Oscar ne parle pas alors lorsqu’il téléphone, il appuie sur les chiffres. Pour Love c’est 5, 6, 8, 3. Tout ce qu’il a voulu dire est écrit ainsi…
Bref, la forme du roman est différente, diversifiante, amusante même.
Et cette fraîcheur est, me semble-t-il, nécessaire dans ce monde où les personnages sont seuls, ou chacun a sa propre peine pour avoir perdu un père, un fils, un mari…

Mon seul petit bémol serait au sujet de la clé. J’ai trouvé le dénouement un peu trop facile ou plutôt vraiment peu probable.

Published in: on 18/05/2011 at 7:24 AM  Comments (2)  

The URI to TrackBack this entry is: https://laouleslivressontchezeux.wordpress.com/2011/05/18/extremly-loud-incredibly-close-jonathan-safran-foer/trackback/

RSS feed for comments on this post.

2 CommentsLeave a comment

  1. A mon programme 2012, enfin, pas de doute que ça me plaise, même si “Tout est illuminé” ne pas pas vraiment convaincue.

    • Je n’ai pas lu “tout est illuminé” mais de ce que j’en sais, ça n’a rien à voir !!


Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: