Le dîner, Herman Koch

Avant de vous parler de ce roman, je tiens à préciser que je vais spoiler. Je ne pensais pas le faire et puis j’ai lu le billet, très intéressant, de InColdBlog. J’y ai réfléchi et je me suis dit que j’aurai probablement autant apprécier ce roman si j’avais eu connaissance de l’évènement qu’il ne faut pas spoiler, a priori.

Mais je me trompe peut être, raison pour laquelle je préviens. Donc si vous avez envie de lire ce roman en gardant une once de suspens, lisez plutôt les billets enthousiastes de Cuné, Amanda ou Ys.

Paul et Claire sont invités à dîner dans un restaurant chic par le frère de Paul, Serge et sa femme Babeth. Serge est candidat aux élections et sera très probablement le prochain Premier Ministre des Pays-Bas. Ils se retrouvent parce qu’ils doivent parler, parler de leurs enfants, tous deux adolescents.

C’est maintenant que je vais spoiler : leurs enfants ont commis un acte terrible. Le sujet du dîner est censé être cette simple question : quelle attitude adopter ? que faire pour protéger nos enfants ? Nos carrières (surtout celle de Serge) ? Nos vies ? L’avenir de nos enfants ?

Comme souvent en famille, rien n’est simple. D’autant plus que le sujet est délicat. Paul, le narrateur, nous raconte autour du dîner (l’apéritif, l’entrée, le plat, le dessert, le digestif, le pourboire) l’évolution de cette situation mais revient aussi sur sa vie, son passé, celui de son fils. Paul, Claire et Michel, leur fils, sont heureux. Ils forment une famille heureuse… et pourtant !

Je pense que je m’attarde ici sur les mauvaises choses. Enfin peut être pas mais ce roman est tellement riche que je ne sais pas ce qui est le plus important !! De nombreux thèmes sont abordés : la famille, bien sûr, et jusqu’où serions nous capables d’aller pour nos enfants, mais aussi le racisme, l’Histoire, la violence, les préjugés, la tolérance….

Tout y est prétexte à dénonciation, en premier lieu le restaurant, le dîner, les plats, le maître d’hôtel, les voisins de table qui font semblant de ne pas reconnaitre l’homme politique qui vient d’entrer…

C’est un excellent roman que nous offre ici Herman Koch. Un roman qui ne peut que secouer. Et parce que j’ai le sentiment de ne pas trouver les bons mots (c’est toujours plus dur de faire un billet sur un livre qui a une telle portée je trouve), je vous livre un extrait de la 4è de couverture : “(…) alliance détonante d’une comédie de moeurs à l’humour ravageur et d’un roman noir à la tension implacable, Le Dîner dresse le portrait de notre société en pleine crise morale”

 

traduit du néerlandais par Isabelle Rosselin

 

Published in: on 27/08/2011 at 7:03 AM  Comments (18)  

The URI to TrackBack this entry is: https://laouleslivressontchezeux.wordpress.com/2011/08/27/le-diner-herman-koch/trackback/

RSS feed for comments on this post.

18 CommentsLeave a comment

  1. J’aimerais vraiment que ce livre fasse son chemin, que chacun le découvre, peut-être oui, grâce au bouche à oreille, en sachant qu’il y a quelque chose à découvrir mais sans savoir quoi, un peu comme “Sukkwan Island”. Et tu n’en dévoiles pas trop tout de même, c’est difficile de donner envie sans ne rien dire.

    • Oui, j’ai remarqué après avoir écrit mon billet qu’en fait je ne disais pas non plus ce qu’ils avaient fait… Enfin si “le dîner” connait le même succès que Sukkwan Island, ça serait super ! Ceci dit, je crois que, malheureusement, et malgré les bonnes critiques, ce “dîner” risque fortement d’être complètement noyé sous la rentrée littéraire…

  2. Un très bon livre !!!!!

  3. Bon, du coup, je n’ai pas lu ton billet, car j’aimerais bien lire ce livre… Je suis un peu hésitante concernant les révélations, parfois, cela donne effectivement encore plus envie, parfois non, alors dans le doute, je ne cherche pas à en savoir plus, et si ça me tombe dessus par hasard, je vois… Cela m’est arrivé récemment, avec Le domaine des murmures, eh bien j’ai davantage envie de le lire ! Moi qui essaye toujours de ne pas trop en dire, le billet d’ICB me fait y réfléchir…

    • Si je comprends bien tu as plus eu envie de lire “le domaine des murmures” en en sachant plus ? C’est un parti pris également que de révéler ce qu’il s’y passe… Je ne pense pas que cela nuise à la lecture (je savais, pour ma part), mais l’approche en sera probablement bien différente !! Pour “Le dîner”, je pense que tu devrais le lire, que tu aies connaissance ou non des révélations !!

  4. Mais tu n’en dis pas davantage que les autres billets que j’avais lus auparavant !
    De toute façon, il me paraît impossible de parler de ce roman sans évoquer le motif qui réunit les parents autour de ce dîner…
    Bon, avec tout ça, mon billet est à moitié prêt au brouillon, plus qu’à essayer de le mettre en forme (et j’aimerais bien pouvoir discuter de ce roman de vive voix avec d’autres qui l’ont lu, car il y aurait beaucoup à dire !).

    • Quand j’ai rédigé mon billet, j’avais le souvenir d’avoir lu dans tous les autres billets une phrase du genre ‘je n’en dirai pas plus pour ne pas spoiler’, je me suis rendue compte après coup qu’en fait, on ne peut pas vraiment parler de ce roman sans dire qu’il y a quelque chose à révéler…
      Et si tu veux en parler de “vive voix”, mon adresse mail est grande ouverte🙂

  5. Un roman qui m’intrigue énormément depuis les billets que tu cites, maintenant, c’est sûr, je veux le lire !

    • yapluka comme on dit😉

  6. Je n’ai pas lu le spoiler car ce livre est dans ma LAL depuis l’avis avisé de ma libraire

    • On attend qu’il passe dans ta PAL alors🙂

  7. En lisant ton billet, j’avais l’impression d’avoir déjà lu ce livre, mais après vérification, non. Mais j’ai vu la bande-annonce du prochain film de Polanski, “Carnage”, et je pense que j’y ai vu un lien. En tout cas, le livre me semble super intéressant. Merci. Je le note.

    • Après ton commentaire et celui d’ICB, je suis allée regardé la bande annonce du film. Il y a un lien ténu quand on ne sait pas vraiment ce qu’il se passe dans “Le dîner”. Sinon, pas grand chose à voir. Par contre, j’y vois un lien très fort avec “La gifle” paru il y a quelque mois aussi… Je pense que c’est un thème qu’on va voir revenir…

  8. J’ai failli l’acheter avant les vacances et puis je ne sais plus pourquoi je ne l’ai pas pris. Je pense que cela me faisait trop penser à la pièce de Y. Reza (qui est adaptée au cinéma, à en croire le commentaire précédent?).
    J’attendrai le poche!

    • Ha! Je ne suis pas folle, alors. Quelqu’un d’autre y a vu un lien🙂

    • La pièce de Reza est en effet adapté par Polanski au cinéma. Mais honnêtement, d’après la bande annonce que je viens de voir à la suite de vos commentaires, même si ça y ressemble, ce n’est pas pareil !! Je pense ceci dit que “Le dîner” devrait te plaire, vraiment.

  9. […] avis de : Amanda, Clara, Cuné, Emeraude, Ys … Ce contenu a été publié le autres littératures étrangères. Mettez-le en favori […]

  10. […] avis de : Amanda, Clara, Cuné, Emeraude, […]


Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: