Les vaches de Staline, Sofi Oksanen

Années 1970, Katariina, estonienne, rencontre un finlandais. Anna sera le fruit de cette union finno-estonienne et l’héroïne des “vaches de Staline”. Sa mère lui interdit de parler estonien, sa mère ne veut pas qu’en Finlande on la sache étrangère. Anna a des troubles alimentaires, de forts troubles alimentaires.

Je ne sais pas comment résumer ce roman. Tout comme dans “Purge” Sofi Oksanen fait plusieurs allers-retours dans le temps, mais aussi au niveau de la narration. Anna nous raconte son histoire, mais souvent elle passe à la troisième personne du singulier. L’histoire de Katariina est toujours à la troisième personne. Et puis en plein milieu du récit, on remonte encore plus le temps, dans les années 40…

Je vous avoue que cela m’a un peu gênée. Au départ il est difficile de deviner qui est qui et juste quand on comprend que Katariina est la mère d’Anna, Anna parle d’elle-même à la troisième personne…

Mais avec un peu de recul, je me rends compte que cela sert plutôt bien le récit : cette espèce de narration “tordue” (si j’ose dire), reflète très bien l’esprit d’Anna, ses problèmes alimentaires, ses grands questionnements, son refus de dire à qui que ce soit qu’elle n’est pas que finlandaise, sa difficulté d’aimer…

“Les vaches de Staline” est le premier roman de Sofi Oksanen et je crois que je l’ai préféré à Purge (que j’avais vraiment beaucoup aimé). L’histoire reste celle de l’Estonie, pendant et après la chute du bloc soviétique (comme dans Purge, d’où certaines analogies à deux/trois reprises), mais l’histoire d’Anna a quelque chose d’universel.

Sa boulimarexie, comme elle dit, en est le premier exemple et le plus flagrant. Et même si le fait d’être d’un père finlandais et d’une mère estonnienne n’a rien d’universel, cette double nationalité, la façon de la gérer, les souvenirs qu’elle a de l’Estonie avec sa grand-mère et sa tante, ne pas vraiment savoir où est chez soi… Même si, encore une fois, il s’agit ici d’une histoire de femmes (une belle histoire : des femmes fortes dans différents pays, sous différents régimes politiques, vivant à différentes époques…), ces thèmes divers me laissent penser que ce roman touchera plus de monde que “Purge”.

“Les vaches de Staline” est un excellent roman, pertinant, percutant, fort et qui ne peut pas laisser indifférent.

L’avis de Clara.

traduit du finnois par Sébastien Cagnoli

The URI to TrackBack this entry is: https://laouleslivressontchezeux.wordpress.com/2011/09/10/les-vaches-de-staline-sofi-oksanen/trackback/

RSS feed for comments on this post.

23 CommentsLeave a comment

  1. J’hésite et après ton commentaire je reste indécis, le changement de ton me semble trop compliqué pour une lecture haché (seulement le soir) en ce moment

    • Oui, si tu ne peux que lire de manière hachée, honnêtement, je le déconseille ! A moins que tu ne puisses lire 3h d’affillée avant de t’endormir😉

  2. Pourquoi pas? J’avais beaucoup aimé “Purge” mais pour le moment, j’ai envie d’être un peu surpris par ce que je lis. Ce sera pour plus tard.

    • Surpris par ce que tu lis ? Et comment fais tu pour arriver à être surpris par ce que tu lis ???

  3. J’avais lu le début dans le magazine Lire de cet été et ça m’avait un peu rebuté (j’ai un peu de mal avec l’anorexie-boulimie) pourtant j’avais beaucoup aimé Purge….

    • Le début n’est pas le plus facile… Et puis après tout il n’y a pas que l’anorexie-boulimie, il y a aussi toute l’histoire de l’Estonie (mais en cela, ça ressemble un peu trop peut être à Purge, même si l’Histoire est moins présente ici…)

  4. Je ne connais pas encore cet auteur (seulement de nom) mais elle fait beaucoup de bruit ! Je devrais découvrir !

    • En effet, tu devrais ! Et puisque “les vaches de Staline” est son premier roman, tu devrais peut être commencer par celui là. Je crois que je l’ai préféré à Purge mais on sent quand même que Purge a été écrit avec plus de maturité

  5. toujours pas découvert l’auteur, pourquoi pas avec celui-ci

    • Pourquoi pas, en effet !

  6. C’est un livre que j’ai repéré en librairie mais peut-être un peu trop rapidement écarté à te lire…

    • Tout dépend des raisons pour lesquelles tu l’as écarté j’imagine…

  7. Comme Papillon, la thématique anorexie/boulimie me rebute pas mal. Je crois que je n’ai plus qu’à me rabattre sur son premier roman traduit en français.

    • Purge est un très bon roman, tu ne perdras pas ton temps🙂

  8. Je pense que je vais tout de même la découvrir avec Purge qui traîne dans ma PAL depuis sa sortie…

    • ça traine longtemps dans les PAL ces petites choses là😉

  9. Me voilà arrivé à la page 200 et j’ai bien envie de refermer ce livre définitivement ! L’anorexie n’est pas un sujet qui me touche et à la lecture du titre je m’attendais à autre chose… Je sors du dernier roman de Mazarine Pingeot et je peux aisément juger de la pauvreté de ce livre de Sofi Oksanen à l’écriture décousue ou peut-être mal traduite ?

    • Je n’ai jamais lu Mazarine Pingeot donc je ne peux absolument pas comparer… Mais n’est ce pas un peu fort de “juger de la pauvreté de ce livre” ? Que le sujet ne te t’intéresse pas et ne te touche pas, ça peut se comprendre mais je trouve que tu y vas un peu fort. Le titre “les vaches de Staline” est peut être un peu trompeur en effet, mais le fond historique est bel et bien présent… Et si c’est l’histoire de l’Estonie qui t’intéressait, je te conseille quand même d’essayer “Purge”, l’Histoire y est bien présente !!

  10. J’ai acheté ce livre complètement pas hasard entre deux avion (je rentrai à Riga) et je l’ai dévoré! Il donne une idée très juste de l’ambiance de l’époque en Estonie. Je vais me jeter sur « La purge » dès que je repasse en France.

    • Purge est encore plus ancré dans l’histoire de l’Estonie, si tu as aimé Les vaches de Staline, tu vas probablement apprécié Purge !

  11. […] Les Vaches de Staline, Sofi Oksanen This entry was posted in Uncategorized by admin. Bookmark the permalink. […]

  12. […] avis chez Emeraude, Sharon, Miss Léo, Shelbylee, Les Fanas de livres, […]

  13. […] avis chez Emeraude, Sharon, Miss Léo, Shelbylee, Les Fanas de livres, […]


Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: