Printemps, Mons Kallentoft

Voici la 4è, (et non la dernière comme on pouvait s’y attendre) aventure de Malin Fors, commissaire, mère célibataire et ex-alcoolique de la petite ville de Linköping. J’avais été très déçue par “Automne”, mais comme Mons Kallentoft a eu la bonne idée de laisser une enquête, et des secrets, en suspens parmi toute la série, je ne pouvais faire autrement que lire “Printemps”.

Une bombe explose en plein centre de Linköping, à l’entrée d’une banque, semant la panique, blessant gravement plusieurs personnes et tuant deux jumelles de six ans… Qui a bien pu faire ça ? Est-ce que d’autres bombes vont exploser ailleurs ? Et pourquoi seules ces deux fillettes ont été atrocement exécutées ?

J’ai trouvé que “Printemps” était un excellent polar. Avec peut être quelques défauts, mais dans lequel j’ai pris un immense plaisir à retrouver Malin et ses collègues, Malin et sa fille, ainsi que les parents de Malin. En efft, sa mère est décédée, et son père revient pour l’enterrement, ne sachant pas s’il va rester vivre en Suède ou retourner vivre à Ténérife. Mais Malin sait que le moment de dévoiler les secrets qui l’ont hantés toute sa vie est venu…

La fille de Malin prend son envol. L’ex-mari de Malin aussi. Malin a arrêté de boire et bien que l’envie lui reprenne régulièrement, elle se prend en main et elle communique avec sa fille, avec son père, avec ses collègues bien sûr.

Disons que pour le côté personnel de cette série, j’ai vraiment apprécié les évolutions prises par les uns et les autres.

Passons maintenant à l’enquête elle-même. J’ai été surprise par un élément crucial de la fin, pas forcément par la fin elle-même qui se laisse deviner au fur et à mesure que l’enquête avance. Mais cet élément de surprise a renfloué mon impression positive de cet opus. L’enquête est ceci dit bien menée, même si au final elle reste classique. Enfin si je peux utiliser ce terme dans une série où “les voix” parlent à Malin. Souvenez-vous, c’est ce qui fait l’originalité de cette série. Nous lecteurs, lisons la voix du mort, sans que le récit en devienne fantastique. Mais au fur et à mesure des saisons, Malin est celle qui entend les voix, qui écoute les voix et qui, suivant son instinct, arrive toujours à faire avancer l’enquête vers le bon chemin…

C’est peut-être un peu décevant mais au final, c’est plutôt bien fait. Encore une fois, on ne tombe pas vraiment dans le fantastique. Je crois que ça représente surtout une espèce d’instinct, qui serait ici soit l’instinct du super flic, soit l’instinct féminin !😉 En même temps, j’ai retrouvé la verve suédoise du célèbre couple Sjöwhall & Whalöö ou encore celle de Mankell car Malin n’a rien d’une super héros. Elle a besoin de dormir et ne s’en prive pas, elle a besoin de sexe et se satisfait elle même, elle a besoin d’alcool et trouve des remèdes pour s’empêcher d’y retomber…

Ce “printemps” suédois dénonce clairement la crise financière, les banques, les riches, les gens qui s’en mettent plein dans les poches au détriment de tout et de tout le monde. Même si ce n’est pas subtil du tout, ce n’est pas grave. J’aime bien ce côté “dénonciation de notre société” que nous n’avions pas encore trouvé dans la série de Mons Kallentoft. (Surtout que l’auteur ne dénonce pas que ça, l’enquête partant dans tous les sens au départ : les groupes extrêmistes religieux (les islamistes étant les premiers auxquels tout le monde pense dès qu’une bombe a explosée), les gangs des motards, et puis d’autres sujets sont abordés, même rapidement : les sdf et drogués à la capitale, l’adoption…)

En attendant la “Cinquième saison”, “Printemps” est pour moi probablement le meilleur opus de la série (malgré cette couverture que je trouve affreuse…)

L’avis de Mara, qui pointe à juste titre que pour une fois, la saison n’est pas si présente. Et ce n’est peut-être pas plus mal…

traduit du suédois par Frédéric Fourreau

Published in: on 27/09/2011 at 9:19 AM  Comments (6)  

The URI to TrackBack this entry is: https://laouleslivressontchezeux.wordpress.com/2011/09/27/printemps-mons-kallentoft/trackback/

RSS feed for comments on this post.

6 CommentsLeave a comment

  1. Il me reste “Automne” avant de passer au “Printemps”. Je suis assez content d’avoir commencé cette série qui, même si elle ne révolutionne pas le genre, tient bien la route.

    • Nous sommes assez d’accord !! Je pense juste que “Automne” n’est pas le meilleur🙂

  2. Je survole ton billet car je vais bientôt lire Automne et peut-être que je ne pourrai pas résister et que j’enchainerai avec celui-ci😉

    • c’est un risque à prendre en effet😉

  3. Bon matin Émeraude,
    Je vais faire comme Joëlle et survoler, car j’attends encore l’arrivée d’Automne (le livre, parce qu’en regardant par la fenêtre ce matin je réalise que la saison, elle, est bien là…)
    **gros soupir**

    Bon week-end!

    • c’est dingue que ça mette autant de temps à traverser l’atlantique !!! J’ai même été étonnée de la rapidité entre chaque traduction française en plus…


Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: