Dictionnaire insolite de Venise, Lucien d’Azay

Quelle différence entre un dictionnaire insolite et un dictionnaire amoureux ?

J’imagine que cela dépend de qui définit les entrées, l’éditeur ou l’auteur ? Dans les dictionnaires amoureux, la chose est claire : les entrées sont subjectives. J’ai le sentiment qu’ici aussi. Et pourtant, le dictionnaire amoureux de Venise de Sollers (que j’ai lu il y a longtemps déjà) m’avait beaucoup plus… transportée.

En effet, mon avis sur ce petit dictionnaire est plutôt mitigé. Certes j’ai appris des choses et découvert deux ou trois anecdotes sympathiques (Pink Floyd a fait un concert à Venise, il existe un groupe de reggae vénitien, il y aurait un monstre de Venise comme il y a le monstre du Loch-Ness (mais je n’ai trouvé aucune autre information à ce sujet sur le net…), la première femme au monde à avoir eu un diplôme universitaire (j’en avais eu vent dans les sublimes nouvelles vénitiennes) a donné son nom a un cratère sur Vénus…), mais les mêmes choses reviennent trop souvent.

L’auteur reproche à Sollers (à qui il consacre une entrée), de “se contenter du décor”, et de ne pas s’intéresser à l’avenir de la ville, à son péril et à son dialecte !

C’est le reproche que je fais moi à Lucien d’Azay : il y a trop d’entrées sur des mots vénitiens, sur des plats vénitiens, sur des boissons vénitiennes… Une ou deux c’est toujours agréable, mais suffisant. Il y a également beaucoup d’entrées qui sont de simples faits : l’acqua alta, les gondoles et leurs différents attributs, les zattere… que de choses qui n’ont pas grand chose d’insolite pour Venise puisqu’elles sont Venise.

Cela dit, ça ne m’empêchera pas de lire un autre titre de cette collection (les villes et les pays sont divers et variés !) si je venais à partir en voyage dans une des destinations proposées… Comme pour les dictionnaires amoureux, je pense que ce n’est pas l’édition en tant que telle qui est à mettre en cause de ma (légère) déception, mais bien la façon dont l’auteur s’y est pris.

Je vous pousse d’ailleurs fortement à jeter un œil à ces ouvrages. Non seulement l’objet en tant que tel est très beau (la couverture en illustration n’est pas celle finalement choisie par l’éditeur, beaucoup plus raffinée et beaucoup moins clichée), mais cette lecture m’a ouvert de nombreux horizons. J’ai évidemment noté plusieurs titres de films à voir et de livres à lire. Le prochain est “La clef” de Tanizaki. Auteur japonais donc, n’ayant pas grand chose (si ce n’est rien) à voir avec la Sérénissime ! A vous de trouver comment et pourquoi !

 

Published in: on 10/06/2012 at 8:35 PM  Comments (11)  

The URI to TrackBack this entry is: https://laouleslivressontchezeux.wordpress.com/2012/06/10/dictionnaire-insolite-de-venise-lucien-dazay/trackback/

RSS feed for comments on this post.

11 CommentsLeave a comment

  1. hum ! très bonne critique…

  2. Il a tourné à Venise peut-être ?!

    • non ce n’est pas ça! Mais tu chauffes, ça a bien un rapport avec le cinéma

  3. Encore un que j’attends avec impatience au risque d’être déçue, mais je ne peux résister… Le dictionnaire de Sollers (auteur que j’apprécie et qui est vraiment amoureux de cette ville) m’avait déçue. Peut-être devrais-je le relire. Mes attentes étaient peut-être trop grandes…
    J’attends de voir.
    Bonne fin de semaine Emeraude : )

    • Si tu as été déçue par Sollers, je ne sais pas du tout si celui là te plaira plus ! Mais l’objet en soi est tellement beau qu’il faut l’avoir, rien que pour ça😉

  4. Pour moi, “insolite” implique aussi la subjectivité puisque chacun en a sa propre perception : ce qui l’est pour certains ne l’est pas forcément pour d’autres. Reste à trouver un auteur qui en a la même notion que soi en quelque sorte.
    Je n’ai jamais lu de dictionnaire amoureux, insolite ou autres, mais tu m’as donné envie de découvrir cette collection-ci : je crois que le format plus petit que les dictionnaires amoureux me conviendrait mieux pour un premier essai. Celui sur la Belgique pourrait être intéressant (et amusant d’après l’avis de la presse sur le site de l’éditeur) Merci pour la découverte😉

    • avec plaisir, c’est toujours un bonheur de faire découvrir des livres, des collections ou des auteurs qu’on aime !!

  5. En gros une vision poétique s’oppose à une vision historique😉
    J’aime beaucoup de type de guides de voyages qui permettent de visiter un endroit un peu à l’envers des chemins touristiques.

  6. J’ai encore feuilleté récemment quelques ouvrages de la collection et j’ai du mal à les trouver convaincants (notamment si on compare avec la collection “dictionnaire amoureux”). Contrairement à toi, les entrées m’ont semblé très terre-à-terre et, de fait, n’apportant pas vraiment d’informations originales pour peu que l’on connaisse déjà le lieu, quand un “dictionnaire amoureux” peut nous amener sur des chemins inattendus car liés à un “caprice” de l’auteur. En fait, je ne les trouve pas si insolites que cela.

    • Oui c’est assez mitigé. En effet dans celui ci comme je le dis dans mon billet, il y a la moitié des entrées qui n’ont rien d’insolite… Il faudrait que je lise d’autres titres de la collection pour voir si c’est un effet de l’auteur ou de l’éditeur ! Mais c’est vrai que les dictionnaires amoureux ont un succès bien mérités et qu’il y a une bonne raison à cela !🙂


Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: