Les présages Ou le se souvenir d’enfance retrouvé. Nestor A.Braunstein

L’auteur est un psychanalyste argentin vivant au Mexique. Il est tombé un jour sur une phrase de Cortazàr : “La mémoire voit le jour avec la terreur”.

A partir de là, il est allé cherché dans les “minuscules papiers” de différents auteurs, français, anglo-saxons, sud-américains et même autrichiens, leurs premiers souvenirs… Les auteurs ? Borgès, Cortazàr, G.Garcia Marquez, Freud, Perec, Michel Leiris, Nuria Amat, Elias Canetti, Nabokov…

Pour chacun d’entre eux, et d’autres qui reviennent tout au long du texte comme Proust, (quand on parle de mémoire en littérature, M.Proust est quand même LE phénomène à analyser), il décortique leur premiers souvenirs et continue ainsi à analyser leur vie et leur œuvre, tout ça emprunt de psychanalyse et de grande question sur ce qu’est la mémoire, pour finir sur le thème de l’autobiographie.

En fait ce livre correspond tout à fait à la question de dissertation que j’ai eu au bac philo “La question “Qui-suis je ?” amène-t-elle une réponse exacte ?” Une question qui, déjà à l’époque, m’intéressait au plus haut point (d’ailleurs j’ai eu 14, ma plus grande fierté scolaire ;-)).

Ici c’est un psychanalyste qui répond. Qui nous parle de la mémoire. Et donc du cerveau, entre les lignes. Et qui pour étayer sa thèse ne prend comme exemple que la vie et les œuvres d’auteurs de génie.

Autant vous dire que pour moi, c’est probablement LE livre le plus intéressant que j’ai lu cette année.

Ce n’est pas difficile à lire. Il n’y a pas trop de mots compliqués, de phrases alambiquées ou de thèses incompréhensibles, ni de détails superflus. Et en prime, on en apprend une floppée sur des auteurs que j’avais déjà envie de découvrir ou tout simplement sur des titres et auteurs inconnus mais qui, a priori, méritent le détour !

J’ai donc noté une dizaine de livres à lire. Et j’ai appris dans une note de bas de page que “Les présages” est le premier tome d’une trilogie, je vais donc suivre de très près la sortie des prochains tomes…

Je vous conseille vraiment la lecture de ce livre, si vous vous intéressez un peu à la mémoire, au thème de l’identité, à la psychanalyse, ou de près ou de loin aux auteurs cités ci-dessus.

Je ne peux pas dire “Chef d’œuvre” pour un essai. Mais après tout, pourquoi pas ?

Published in: on 10/07/2012 at 6:25 AM  Comments (7)  

The URI to TrackBack this entry is: https://laouleslivressontchezeux.wordpress.com/2012/07/10/les-presages-ou-le-se-souvenir-denfance-retrouve-nestor-a-braunstein/trackback/

RSS feed for comments on this post.

7 CommentsLeave a comment

  1. Ton billet est intriguant. Si je ne suis guère amatrice de psychanalyse (“Freud m’a tuer” :S), les questions relative à la mémoire et à l’identité m’intéressent énormément. Ma biblio a le bon goût d’avoir ce livre. Il est noté ! Merci pour la découverte🙂

    (impossible de me souvenir de mon sujet de philo… en même temps, ça date ! J’avais pour seule obsession de caser Platon dans toutes mes disserts – on s’amuse comme on peut – donc j’ai réussi à tordre le sujet pour caser Platon mais c’est tout ce dont je me souviens, en plus de ma note : un bonheur🙂

    • Le sujet m’avait vraiment plu, et pour cause ! Si tu as Freud en horreur, tu risques quand même de ne pas apprécier ce livre, la psychanalyse est présente en filigrane tout du long ! Mais bon tente le coup quand même si tu tombes dessus un jour, on ne sait jamais, ça peut te réconcilier avec Sigmund😉

      • Ok : je pars en courant😀 Me réconcilier avec Sigmund est une chose définitivement pas envisageable. J’ai essayé de lire plusieurs de ses livres et très franchement, non seulement il ne m’a pas convaincue, mais en plus je le considère comme un grand taré (oui oui😉 ). Jung ça passe mieux. Disons que, pour moi, même si Freud a posé les bases de la psychanalyse, il me semble que cette discipline a évolué et, même si je ne suis guère fan quand même, je pensais que ce livre ne serait pas si axé sur les théories de Freud.
        Ca me rappelle le prof de français que j’avais en 1ère et qui avait choisi pour thème pour le bac “la folie”. J’avais été choquée par son choix d’auteurs qu’il traitait de fous selon des critères plus que contestables, confondant à mon sens génie et folie…

      • je t’avoue que j’ai du mal à comprendre comment on peut ne pas être d’accord avec Freud !! Mais bon je connais au final très peu la théorie des autres donc si je connaissais plus Jung, je te comprendrais peut être😉 (Ps : c’était quoi le choix des auteurs de ton prof de français ???)

  2. Je vais passer mon tour cette fois… Comme Flo, je suis fâchée avec Freud et avec la psychanalyse en général, mais je le suis encore plus dans le cadre de l’analyse littéraire. Ma sensibilité et ma formation ont fait que je trouve ce type d’analyse téméraire et peu pertinent (et un cours très axé sur cette façon de procèder a achevé de me convaincre que cette méthode ne me convient absolument pas)
    Bref, je crois que je détesterais ce livre, aussi génial soit-il.

    • c’est dingue les différences d’opinion qu’on peut avoir…

  3. Tu me donnes bien envie de le lire, le sujet a l’air d’être traité de façon passionnante.


Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: