Un demi-siècle avec Borges, Mario Vargas Llosa

Vargas Llosa a réuni ici plusieurs textes qu’il a écrit entre 1964 et 1999 : entretiens, souvenirs, études sur un essai sur Borges… et tout simplement des idées en tant que lecteur, en tant qu’auteur, en tant que sud-américain…. Parce que Mario Vargas Llosa a toujours lu Borges et n’a jamais été déçu.

Et je vous demanderai : qui pourrait bien être déçu par Borges ? Avec ce recueil de textes je n’ai pas forcément appris grand chose tout en augmentant encore et toujours ma fascination envers l’auteur argentin.

J’ai vraiment adoré retrouver cet écrivain qui se “sent indigne d’une attention aussi intelligente”, qui prendrait “des livres qu’il ne comprendrait pas tout à fait” sur une île déserte, qui n’a lu qu’un seul livre sur lui, le tout premier écrit parce qu’il “connaissait l’énigme et était curieux d’en connaître la clé” (qu’il n’a sûrement pas trouvé dans ledit livre)…

Lire des livres autour de Borges me donne le sentiment de le connaître un peu plus, d’en apprendre toujours plus, de pouvoir mettre le nez dans ses écrits à lui avec l’intime conviction que je comprends exactement ce qu’il a voulu nous dire, comme si j’étais celle à qui il dictait ses contes, ses poèmes, ses récits, ses fables…

En bref, si vous aimez Borges et que vous voulez en savoir plus, ce recueil est pour vous (mais ce n’est pas le seul !). Vous ne connaissez rien a Borges mais avez envie de le découvrir ? Vous pouvez commencer par ce livre pour vous faire une idée de l’homme et de son œuvre (mais il y en a sûrement bien d’autres!). Vous connaissez tout sur tout à Borges ? Alors vous aurez déjà lu ce qu’en pense Vargas Llosa sur un demi-siècle en sa compagnie (et j’aimerais bien avoir votre liste de tires à lire !). Vous ne connaissez rien et n’avez pas envie d’en savoir plus ? C’est dommage, Borges mérite le détour ! (Vous attendez quoi, allez hop, à la lecture, à la bibliothèque/librairie/tablette numérique !!)

Et si vous n’avez toujours pas envie, Mario Vargas Llosa vous le dit plus simplement :

“Le style de Borges est intelligent et limpide, d’une concision mathématique, avec des adjectifs audacieux et des idées insolites, où, comme il n’y a rien de trop et rien ne manque, nous frôlons à chaque pas cet inquiétant mystère qu’est la perfection.”

The URI to TrackBack this entry is: https://laouleslivressontchezeux.wordpress.com/2012/08/31/un-demi-siecle-avec-borges-mario-vargas-llosa/trackback/

RSS feed for comments on this post.

5 CommentsLeave a comment

  1. Bon, je pense commencer par le Manguel alors😉 Parce que quand je compare ma tentative avec “Fictions” et la façon dont Vargas Llosa parle du style de Borges, j’ai le sentiment que ça risque de m’éloigner encore plus de Borges :S (je n’avais vraiment rien pigé aux quelques premières pages de “Fictions” et j’avais vite refermé le livre).

    Par contre, j’adore tes arguments pour évangéliser les foules😀 Et je suis d’accord, il faut tenter Borges à un moment ou un autre, quitte à laisser tomber mais c’est quand même une figure majeure de la littérature qu’il serait dommage de ne pas “goûter”.

    Merci pour cet article qui m’éclaire un peu sur ce livre que je prévois toujours de lire de toute façon.

  2. Hum – j’ose à peine l’écrire – je n’ai jamais lu Borges ! Je me sens obligée de prendre note de ce livre du coup🙂 !

    • Mais pourquoi n’oserais-tu pas l’écrire ? Borges n’est pas facile d’accès, je viens tout juste d’en terminer un et je comprends la réticence de Flo ! J’aime pour ma part, mais ça demande de l’énergie, du temps, de la concentration, du vocabulaire et même peut-être une encyclopédie à côté !
      Bon par contre, si tu notes ce titre, ou un autre, ou que tu lis un Borges, peu importe, envoies moi ton lien, histoire qu’on soit 3 participantes à mon challenge !!😉

  3. Comme Flo, j’aime beaucoup tes arguments pour nous faire lire ce texte et Borges. Pas de chance, je ne suis dans aucun : je suis une de celles qui ont lu Borges (ses Fictions) et n’ont pas très envie de poursuivre actuellement. Je pense que j’aurais pu mieux l’apprécier (et le comprendre surtout) si j’avais lu sur lui/suivi le cours avant de me lancer dans son oeuvre, comme tu l’as fait apparemment.
    Je note ce titre (et les autres dont tu parleras) pour une éventuelle deuxième chance.

    • une deuxième chance oh oui ! Et en effet, c’est bien plus accessible quand on connaît un tantinet l’homme et son oeuvre, et les livres sur Borges ne manquent pas !


Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: