Le diable dans la ville blanche, Erik Larson

La frontière entre fiction et réalité est parfois vraiment très ténue. Ce livre est vendu comme un polar, il peut se lire comme un polar (bien que ça n’ait rien d’un page-turner), mais la 4ème de couverture le qualifie de “document”.

Alors ? Polar ou document ?

Un peu des deux sûrement, mais d’après les notes et sources de l’auteur en fin d’ouvrage, la balance penche bien plus sur un document. Mais un document vraiment fascinant à lire, parce que construit comme un roman, avec un peu de suspens, des rebondissements, des meurtres évidemment, même s’ils ne sont que très rarement décrits (deux fois pour être précis), une enquête en toute fin d’ouvrage.

Mais de quoi ça parle me demanderez-vous ? Eh bien de l’exposition universelle de Chicago qui eut lieu en 1892.

Comme ça, à première vue, rien ne m’intéresse particulièrement dans ce domaine. Mais en y mettant un peu mon nez je me suis souvenue que j’aimais cette ville (que je n’ai visité qu’une fois il y a déjà longtemps mais j’en garde un souvenir fort), que j’aimais cette période, que je n’étais pas complètement fermée à l’architecture en tant que beaux-arts, et surtout que j’allais lire là un semblant de polar ! Je me souvenais également que Karine avait aimé. Un très bon client à la librairie aussi. Il ne m’a fallu que ses deux avis pour le lire dès sa sortie en poche.

Et je n’ai vraiment pas été déçue ! Je sais bien que l’Expo a eu lieu et pourtant, pendant toute la première partie je me demandais s’ils allaient y arriver en temps et en heure. La partie “polar” est très bien faite aussi parce que tout est dans les non-dits de l’auteur… Et puis comme je ne me suis jamais penchée sur la question de cette Expo, j’ai appris beaucoup de choses un peu insolites. Par exemple que c’est à cette occasion qu’un certain George Ferris a construit un véritable exploit : une grande roue (comme on en voit aujourd’hui dans toutes les foires et fêtes foraines) dans le simple but de surpasser la tour Eiffel ou encore que le père de Walt Disney a travaillé sur le site et lui racontait tout plein d’histoires extraordinaires.

En bref un document passionnant qui donne envie d’aller se promener dans les rues de cette Expo, même s’il fallait faire attention aux pickpockets et à cet homme particulièrement charmant dont les employées ont eu la fâcheuse habitude de disparaître du jour au lendemain sans en avertir leur employeur…

The URI to TrackBack this entry is: https://laouleslivressontchezeux.wordpress.com/2012/09/02/le-diable-dans-la-ville-blanche-erik-larson/trackback/

RSS feed for comments on this post.

17 CommentsLeave a comment

  1. Intrigant billet… Tu donnes envie d’en savoir plus. Je note. Merci du conseil.

    • Mais de rien, ça me fait toujours plaisir de donner envie !

  2. Je note cette référence et vais, dès que possible, aller voir mon libraire pour le lui commander. Merci !

    • tu devrais le trouver facilement, il vient juste de sortir en poche

  3. Un roman-document qui m’a également conquise.

  4. Ton histoire de fiction /nonfiction m’a fait jeter un oeil sur Zozone et, à lire leur descriptif, je suis heureuse de savoir par ton billet que seuls deux meurtres sont décrits :S
    Sur la même fiche, un critique du Figaro Magazine indique qu’il s’agit d’un récit véridique. Le livre a gagné un prix dans la catégorie “Fact crime”. Bref, pour moi, c’est clairement de la nonfiction.

    Pour le reste, ça a l’air intéressant en effet, même si je ne suis pas franchement portée sur ce genre de livres (je suis une froussarde finie😉

    • Alors vraiment pour moi, grosse lectrice de polar, ce n’est pas du tout, mais alors pas du tout du polar ! Et même les deux meurtres décrits sont hyper soft… Non franchement, si le seul truc qui te retient de lire ce livre c’est le fait d’avoir peur, je t’assure, tu peux y aller “les yeux fermés”😉

      • Je pense que “les yeux fermés” j’aurai moins peur en effet😀 Merci pour tes précisions.

  5. Il me semble qu’il est dans ma PAL…

  6. Je confirme qu’il est non fiction (mais drôlement passionnant!!) ainsi que celui qui vient de paraître, du même auteur, Dans le jardin de la bête, sur les années 30 en Allemagne (même si a priori cela ne fait pas forcément envie. ^_^)

    • “Dans le jardin de la bête” sera sûrement lu dans la semaine😉

  7. Décidément cet auteur est en vogue ! Ton article est intriguant et j’aime bien un bon polar de temps en temps (par contre il faut qu’il soit réellement bon ^^) A voir, je note🙂

    • C’est un bon livre, “réellement”, mais clairement, ce n’est pas un polar. Si tu veux un très bon polar, lis plutôt “le dernier lapon” (j’en ai fait un billet il y a quelques semaines!) ou “Shibumi” de Trevanian, ou “Garden of Love” de Marcus Malte ou “un employé modèle” de Paul Cleave. Certains de mes préférés, mais pas que !

  8. Bonjour,
    des vrais meurtres ? ou fiction dans le livre de l’Expo ? Ca glace le sang !

    • a priori, tout est vrai !

  9. Bonjour Emeraude, j’ai adoré ce récit/polar/biographie historique. C’est passionnant. Il faudrait que je lise le nouveau livre qui vient de paraître de cet écrivain. Bonne après-midi.

    • J’ai essayé de le lire le nouveau mais ça m’est tombé des mains…😦


Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: