Le pape des escargots, Henri Vincenot

Avant de vous parler de ce roman, j’ai envie de vous raconter pourquoi je l’ai lu…

Je me trouvais à Autun, ville de Bourgogne où je vais relativement souvent car c’est un peu l’antre de mes beaux-parents. Nous avons visité la cathédrale et, face au tympan (absolument magnifique), mon mari me parle du livre “Le pape des escargots”, où il y a une magnifique description de ce tympan.

Ni une, ni deux, je file dans le grenier des ses parents (qui avaient évidemment corroboré ses dires), ce qui relève du parcours du combattant : il faut escalader une échelle bringuebalante, il y fait un froid de canard, les bibliothèques sont tellement remplies de livres que les étagères ne sont même plus droites. J’ai tout de même trouvé le livre en quelques minutes : édition 1972 de chez France Loisirs, un vrai collector !

Jean Meulenot, dit “La Gazette” est un personnage fantastique et extraordinaire : poète, prophète, sdf d’époque, génie, illuminé… personne ne sait vraiment qui il est mais tout le monde en Bourgogne l’accueille à bras ouvert et rit de ses monologues où il explique à tout va que la religion chrétienne vient en réalité des druides, ce qu’il sait puisqu’il a lui même été druide, à l’époque !

Vieux comme il est, “La Gazette” se réjouit de pouvoir enfin mourir lorsqu’il croit trouver son successeur en la personne de Gilbert de la Rouéchotte, sculpteur de génie, Bourguignon et campagnard de nature et de cœur. Gilbert voudrait bien écouter la Gazette, même s’il ne comprend rien à ses explications, mais deux énergumènes parisiens sonnent à sa porte et l’emmène à la capitale, lui promettant monts et merveilles pour ses fabuleuses sculptures.

J’ai tout aimé dans ce roman : les descriptions des églises et de la Bourgogne; le personnage complètement fantasque de La Gazette, son vocabulaire, ses prophéties et ses idéologies un tantinet ésotériques ainsi que les idées disséminées par l’auteur qui dénonce clairement le progrès et les “mœurs de la ville” (N’oublions pas que nous sommes dans les années 70…).

Ça aurait pu mal vieillir, mais le tout a un petit aspect magique qui rend ce roman merveilleusement original.

En bref, une très belle découverte pour moi et un excellent moment de lecture.

Published in: on 30/09/2012 at 4:28 PM  Comments (3)  
Tags: , ,

The URI to TrackBack this entry is: https://laouleslivressontchezeux.wordpress.com/2012/09/30/le-pape-des-escargots-henri-vincenot-2/trackback/

RSS feed for comments on this post.

3 CommentsLeave a comment

  1. On peut le lire sans avoir vu le fameux tympan, tu crois ?

    • bien sûr !!! On n’en parle très peu finalement de ce tympan

  2. Désolée mais Jean Meulenot n’est pas La Gazette mais seulement l’oncle de Gilbert.


Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: