Lettre sur le pouvoir d’écrire, Claude-Edmonde Magny

Claude-Edmonde Magny a écrit cette lettre à Jorge Semprun en 1943. Au départ, c’est un conseil pour cet écrivain qui se cherche encore dans l’écriture (ce qu’il nous explique sublimement et simplement en préface).

J’ai ouvert ce livre par pure curiosité. Le livre fait 50 pages, je ne pensais vraiment pas le lire une première fois, ne rien comprendre, le relire tout de suite après une deuxième fois, beaucoup plus attentivement, un crayon à la main.

J’ai été bluffée par l’écriture mais aussi par la principale idée qui en émane (je ne vous ennuierais pas avec les dizaines de citations que j’ai noté et qui disent toutes plus ou moins la même chose : pour savoir écrire et pour écrire correctement il faut d’abord se connaître.)

C’est grossièrement résumé. Il y a dans ces 50 petites pages mille autres idées, conseils, critiques et illustrations sur “le pouvoir d’écrire”. “Pouvoir” à comprendre comme “qui peut écrire et comment”; ce qu’on ne comprend pas forcément simplement en lisant le titre.

Toute personne qui aurait envie de prendre la plume, le pinceau ou le clavier aujourd’hui se doit de lire cette lettre, qui sonne comme un pamphlet. Et même si on n’a aucune intention d’écrire et qu’on aime tout simplement lire, il faut ouvrir ce livre et s’en imprégner.

Pour moi, avec ses conseils, ses mots magnifiques, ses exemples riches, Claude-Edmonde Magny nous explique simplement ce qu’est la Littérature.

Lu dans le cadre du projet non-fiction de Flo.

Published in: on 02/10/2012 at 8:00 PM  Comments (21)  

The URI to TrackBack this entry is: https://laouleslivressontchezeux.wordpress.com/2012/10/02/lettre-sur-le-pouvoir-decrire-claude-edmonde-magny/trackback/

RSS feed for comments on this post.

21 CommentsLeave a comment

  1. « Il faut avec les mots de tout le monde écrire comme personne. »
    de Colette

  2. Rien qu’à la lecture du titre, j’ai su que ça allait m’intéresser. Je garde un souvenir très fort des Lettres à une jeune poète de Rilke et ai gardé depuis un certain intérêt pour cette question de l’écriture. Le contenu de cette lettre-ci que tu as résumé me rappelle la Lettre à un jeune artiste d’Hesse. C’est donc noté immédiatement !

    • que de lettres que je n’ai pas lu !!!

      • J’ai eu de la chance, j’ai trouvé ce petit livre très rapidement et ne l’ai pas laissé languir très longtemps dans ma PAL : quelle merveille ! Cette lettre m’a ramenée au temps de ma lecture de celles de Rilke et m’a tout autant touchée (à défaut de trouver un terme plus adéquat). J’ai maintenant bien du mal à en parler (d’autant plus en repensant aux mots si fermes de cette lettre et à leur adresse à toute personne écrivant). Ce qui est certain, c’est que cette lecture résonnera encore longtemps en moi et que je farderai précieusement ce pamphlet. Merci infiniment pour cet article sans lequel je serais peut-être passée à côté d’une très grande lecture.

      • Merci à toi pour ce commentaire qui me fait chaud au coeur, justement parce que ce livre résonne aussi encore très fort en moi et que je ne peux être qu’heureuse de faire partager cette lecture hyper enrichissante !

      • * garderai, pas farderai (pas sure que l’auteure apprécie…) ; voilà ce c’est de ne pas se déprendre de ses émotions et de ne pas se relire.

      • j’avais compris pour ma part😉

  3. Voilà une lecture sur la lecture qui doit être intéressante.

  4. Vendu !🙂 Pas à la biblio (enfin seulement dans son édition de 93 et en consultation sur place donc pas pratique) mais comme il n’est pas cher, je vais pouvoir me le prendre l’an prochain.

    Par contre, je ne remercie pas Minou avec sa “Lettre à un jeune artiste” car j’ai de suite voulu noter le titre (ne serait-ce que pour Hesse) et bien il n’est pas à la biblio et est visiblement épuisé T_T Et moi qui n’ai rien à lire !!😉

    • Ce site devrait t’intéresser alors, Flo : http://fr.scribd.com/doc/34394927/Lettre-a-un-jeune-artiste-Hermann-Hesse😉 La lettre en elle-même ne fait que 9 pages.

      • Merci ! Le seul hic, c’est que je n’ai pas de compte FB, ce qui est visiblement nécessaire pour télécharger le doc mais je vais essayer de voir si un autre site que je connais ne le propose pas (je ne le consulte que pour les livres en anglais).

    • si tu l’achètes l’an prochain, c’est bien la preuve que tu n’as rien à lire🙂

      • Euh…😉 Je ne suis pas sûre de convaincre tout le monde avec cet argument mais je tenterai le coup😀 (quitte à me ramasser un : “encore un livre ?!”)

  5. Hé Hé ! Aussitôt vu, aussitôt pris😉

    • j’attends ton avis !

  6. On trouve l’auteur à ma bibli, mais pas avec ce titre; grrr!

    • j’avoue que je ne me suis même pas penchée sur les autres titres de l’auteure… celui-ci me suffit pour l’instant tellement il raisonne encore en moi !

  7. Ta curiosité a été bien inspirée. C’est le genre de livres fétiches que je me hâte de noter d’autant qu’il est sous forme épistolaire. J’aurai pu écrire le commentaire de Minou !

    • sous forme épistolaire certes, mais ce n’est qu’une longue lettre qui se lit un peu comme un monologue, hyper intéressant et très enrichissant, cela va de soi, mais la forme n’a pas changé grand chose pour moi

  8. Ca a l’air bien mais c’est vraiment le genre de livre que j’ai du mal à lire (le jeune poète moisi dans ma bib depuis une dizaine d’années :x). Je ne le note pas, paresseuse que je suis ..

    • sois paresseuse, ça ne sert à rien de le noter si tu es sûre que ça ne te plaira pas ! (mais j’émets un doute : je suis sûre que si tu commençais, comme ça, par hasard, tu ne pourrais pas le lâcher ;-))


Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: