Hopper, l’expo

Comment parler d’un livre où il n’y a quasiment pas de texte ? La seule solution est de parler du livre et de l’expo en même temps, l’un n’allant pas sans l’autre. (Faux, l’expo se suffit amplement à elle-même. Faux, cette expo est tellement magique qu’il vous faut absolument un livre pour pouvoir y retourner autant que vous voulez !)

La RMN a eu la bonne idée d’éditer cette espèce de mini catalogue d’exposition qui n’est que “l’expo et rien que l’expo”. Reproductions de tous les tableaux que vous avez vu (ou bientôt voir!), reproductions des cartels et des panneaux pédagogiques. Le tout présenté dans le même ordre que l’expo, et en bilingue (autant toucher un public large!) pour la “modique” somme de 18,50euros.

Alors oui, quand on veut voir et revoir et encore revoir les magnifiques tableaux de Hopper, c’est une bonne idée !

Le livre en soi n’est pas parfait, les reproductions ne sont pas à couper le souffle. Mais on peut voir tous les tableaux de Hopper (et des quelques peintres qui l’ont inspiré) à grande vitesse, s’arrêter sur un détail d’un tableau, fermer les yeux après être tombé sur un tableau qu’on avait oublié et essayer de se le remémorer ‘en vrai’.

Evidemment, pour les quelques œuvres présentées sous forme de diapositives (des couvertures de magazines ou les photos d’Atget, qui a également fortement inspiré notre cher peintre), il ne s’agit que d’une sélection.

Et pour les salles qui présentent un grand nombre de tableaux, l’ordre présenté ici n’est pas forcément l’ordre que nous avions suivi quand on était en extase totale devant les tableaux.

Mais qu’importe, ça fait revivre cette expérience magique, même si les sentiments n’ont rien à voir.

Je crois que ce qui m’a le plus marqué dans cette exposition c’est d’être devant un tableau dans lequel j’étais complètement plongée, de tourner la tête à droite, ou à gauche, de découvrir au moins 5 ou 6 tableaux tous aussi riches les uns que les autres mais d’être attirée par un en particulier. Pour les couleurs, pour la lumière, pour la perspective, pour l’ambiance… De s’en approcher (j’ai eu la chance inouïe de voir cette expo en dehors des heures d’ouverture (je n’étais pas seule certes mais il y avait vraiment moins de monde!) et de me rendre compte que les sensations éprouvées n’étaient pas les mêmes en fonction de la distance à laquelle je me trouvais.

Oui, je crois que c’est ce qui m’a le plus impressionnée dans la peinture de Hopper. Ce mystère, ces couleurs, ces sensations sur lesquelles il est impossible de mettre des mots… Un émerveillement total !

Je ne peux pas ne pas partager avec vous les quelques œuvres qui m’ont le plus marqué mais il est évident que les reproductions trouvées ça et là sur Internet ne rendent aucunement justice au peintre !

 

Stairway at 48, rue de Lille, Paris, 1906 (reproduit p.27 du livre)

(Que vous dire de plus ? La taille du tableau, (relativement petite 33 x 25cm) n’empêche absolument pas l’éblouissement total !)

 

 

House by the railroad, 1925 (reproduit p.188 du livre et autant vous le dire tout de suite, c’est une des reproductions les pires du livre. En effet, exceptionnellement et rien que pour cette œuvre, le grand palais a fait entrer la lumière du jour dans la salle. Ça renforce le charme et donne un attrait incommensurable au tableau. Je suis désolée de vous avoir mis ici cette espèce de polaroid mais c’est celui dont les couleurs semblent être le plus proche de la réalité ! (je n’ai pas osé prendre de photos, vous m’en excuserez…))

 

 

Office at night, 1940 (reproduit p.256 du livre)

Parait-il que ce tableau a une histoire mystérieuse : la secrétaire ne serait-elle pas en train de sortir une arme du tiroir et sur le point de commettre un meurtre ? Ce que je me demande moi c’est pourquoi leur visage sont blancs, alors que les jambes de la secrétaire ont une vraie couleur chair… Si vous connaissez la réponse à cette question ou l’histoire du tableau, n’hésitez pas à faire partager vos connaissances !

 

(Re)connaissez-vous cet artiste ? (réponse dans les commentaires, seul indice : un lieu avec Hopper ;-))

 

 

 

Une gravure, une aquarelle parisienne, une illustration pour une revue, pas que des huiles sur toile à voir donc !

 

 

 

 

 

Et enfin, last but not least, le tableau que j’ai vu en tout dernier (mais pas celui représenté en dernier dans le livre qui est, judicieusement, le dernier peint par Hopper “two comedians”) et qui est celui que j’ai préféré, celui qui m’a mis l’eau à la bouche alors que je venais de passer une heure à m’abreuver des toiles de Hopper, celui qui m’a donc simplement donner envie de tour reprendre depuis le début :

Sun in an empty room, 1963 (p.263, et ça se passe de commentaires !)

 

Ps : je précise que les dimensions reproduites ici n’ont strictement rien à voir avec celles des œuvres “en vrai” (c’est à dire que les petites vignettes ne correspondent pas forcément aux petits tableaux !)

Pps : quel plaisir de se replonger dans l’expo grâce à ce livre ! De le feuilleter dans tous les sens, de s’arrêter, de reprendre, de regarder et d’avoir la sensation qu’on peut toucher, qu’on peut vivre dans chacune de ces maisons, qu’on peut être là, à côté de Ed quand il peint, qu’on regarde le soleil en même temps lui, les plaines américaines, et les gens, tout simplement… Bref, malgré les reproductions qui ne sont pas forcément géniales, ce livre est une nécessité !!!

The URI to TrackBack this entry is: https://laouleslivressontchezeux.wordpress.com/2012/10/27/hopper-lexpo/trackback/

RSS feed for comments on this post.

20 CommentsLeave a comment

  1. “Comment parler d’un livre où il n’y a quasiment pas de texte ?” Je me pose exactement la même question ces derniers temps, mais à propos d’ouvrages de photographie sans lien avec une expo.

    Tu as plutôt bien réussi à en parler en tout cas, du catalogue comme de l’expo. Je suppose que pour quelqu’un qui n’a pas vu l’expo, le livre perd une partie de son intérêt (ou je me trompe ?), à moins de bien connaître déjà l’œuvre du peintre. Combien de temps dure cette expo ?

    • Disons que le livre a un intérêt double quand on a vu l’expo. Mais je ne pense pas qu’il perde son intérêt quand on ne l’a pas vu, puisque ça donne à voir l’expo (bon c’est sûr entre une petite reproduction et un vrai tableau, rien n’est comparable, mais l’idée du bouquin c’est de donner un aperçu exhaustif de l’expo et en ça, ça marche très bien!)
      Quand à l’expo je crois que c’est jusqu’en janvier… à vérifier sur le site du grand palais !

  2. Une vraie plongée dans les tableaux.

  3. J’ai terriblement envie de voir l’expo et tout ce que tu dis de Hopper me conforte dans cette envie… A prévoir lors d’un passage à Paris, mais je redoute l’affluence à cette expo.

    • et tu fais bien de redouter, je crois qu’il y a vraiment beaucoup beaucoup de monde ! (en tout cas si tu te décides, réserve tes places !!)

  4. J’hésite depuis une semaine à faire un saut à Paris juste pour voir l’expo. Juste en lisant ton billet j’ai envie de me précipiter sur le site de la sncf. Même si le livre a l’air sympa, c’est quand même 1000x mieux en vrai, non?

    • Ah bah ce n’est juste pas comparable du tout !!!!! Et comme pour Tasha, si tu sautes dans le train, réserve tes places avant !!

  5. Wouh! Je sens que je vais craquer pour ce livre! Je vais à Paris jeudi, avec billet de train (et billet d’entrée à l’expo) et il me tarde (la SNCF a intérêt à ne pas jouer les enquiquineuses…). Je crains juste la foule… (mais je mords!) ^_^
    merci pour ce billet, bel apéritif pour moi.
    Le tableau dans le bureau : il y a un éclairage venant du dehors à droite qui donne un parallélogramme blanc sur le mur, contenat les deux visages (et pas les jambes). C’est tout ce que je peux te dire.

    • Merci pour cet éclairage sur le tableau. Merci pour ce commentaire surtout ! Et j’espère que tu vas nous parler de ta visite à l’expo !!!!

    • Je suis désolée mais ici ce n’est pas un blog d’aide aux devoirs mais juste des avis entièrement subjectifs et personnels ! Bon courage pour la recherche…

  6. J’ai aimé l’expo, bien sûr mais je n’ai pas eu la chance de la voir dans d’aussi bonnes conditions que toi et je suis un peu déçue de ne pas avoir vu certains tableaux que j’espérais (Compartiment C par exemple), des encarts un peu minces par rapport à d’autres expos du grand palais. Elle reste à voir néanmoins.
    En revanche, j’ai trouvé que l’exposition qui se déroule au LAM de Villeneuve d’Ascq était étrangement complémentaire (La Ville magique). Au premier abord, pas grand chose à voir sauf qu’une section est intitulée New York et il est question de plusieurs tableaux qui ont influencé Hopper qui sont présentés (et il y a même une gravure de Hopper!!), le même film qu’au début de l’expo Hopper, l’impression de visiter deux expos en parallèle, c’était drôle.

    • Eh bien maintenant il faut aller faire un tour au LAm de Villeneuve d’Ascq ! M’enfin ça me paraît bien loin de chez moi..

      • Pas plus loin que Paris pour les Lillois!!!! Je veux même bien t’accompagner pour la revoir tant elle m’a plu! Ca nous donnera l’occasion de nous revoir!

      • ça serait avec plaisir dans l’absolu mais c’est un peu compliqué pour moi de me déplacer avec ma fille, surtout en ce moment…

  7. Ah tu fais envie ! Mais outre la distance ce qui m’effraie c’est d’être envahie par la foule devant ce genre d’oeuvres qui évoquent la solitude, l’intimité, la nostalgie … Quelle chance tu as eu d’être en petit comité !

    • oui j’ai eu une chance inouïe, je n’en reviens toujours pas !🙂

  8. Comme Minou j’ai des doutes sur l’intérêt du livre sans voir l’expo mais, en définitive, j’imagine qu’une personne n’ayant pas vu l’expo sera moins frustrée par le problème de la reprographie qu’une autre ayant eu la chance de voir les tableaux “en vrai”.

    • Toujours d’accord avec Minou donc😉

      • Pose sur la table le sujet de la littérature française et tu verras si je suis toujours d’accord avec Minou😀


Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: