Tim Burton, entretiens avec Mark Salisbury

Avant d’entrer dans le vif du sujet, sachez que j’aime beaucoup les films de Tim Burton mais qu’il y en a qui m’ont fortement déplu et de nombreux que je n’ai pas vu. Si j’ai lu ce livre c’est surtout pour la préface de Johnny Depp, très émouvante.

C’est lui qui m’a donné envie de tourner les pages de ce livre (un bon point pour lui puisque il va publier sa propre collection au sein d’une maison d’édition) mais je crois que c’est bien la seule chose que j’ai vraiment aimé dans ce livre.

Commençons déjà par la forme. Il s’agit d’entretiens. Pour moi ça rime avec interview. Mais il n’y a aucune question posée, juste des affirmations, plus ou moins longues, écrites en gras et auxquelles Tim Burton répond. A deux reprise il interpelle l’interviewer (alors répond-il à des questions ou pas ?) et défaut de traduction sûrement, une fois il le tutoie et la deuxième le vouvoie…

Ensuite, on ne sait pas vraiment quand est sorti ce bouquin. La préface de Johnny Depp parle de l’époque où il n’était que le midinet qui  jouait dans 21 jump street. On comprend qu’il a l’a écrit peu de temps après Edward aux mains d’argent. D’autant plus qu’il y a une autre préface de l’acteur à la nouvelle édition ! Et puis pour chaque film (puisque le livre est divisé en chapitre qui correspondent chacun à un film de Burton, sauf le premier qui correspond à ses années d’adolescence), on ne comprend pas très bien si le réalisateur répond aux “questions” peu après ou bien après la sortie dudit film…

Un bon point positif pour la forme quand même : les dessins de Tim Burton qu’on retrouve de temps à autre en illustration. Il faut aimer mais si on aime les films de Tim Burton, on aime forcément ses dessins ! En tout logique, ça m’a plu🙂

Parlons un peu du fond maintenant…

Il y a beaucoup de détails et j’avoue que sur certains films, notamment ceux que je n’ai pas vu, j’ai sauté des pages (je vous en reparlerai plus tard mais M.Pennac nous dit bien que nous avons le droit de le faire!!). En effet c’est beaucoup de comment ils ont choisi tel acteur, où ils on tourné les scènes etc… Bon c’était quand même sympa de savoir comment ils ont fait la rivière en chocolat dans Charlie et la Chocolaterie ou comment ils ont choisi les oompa-loompas !

Dans l’absolu j’ai adoré tout ce que nous révèle Tim Burton sur lui-même. Il se met complètement à nu et j’ai rencontré un homme vraiment très touchant, avec un génie créateur assez impressionnant. Quelqu’un pour qui l’émotion, l’amitié et le contact qui passe ou pas entre les personnes sont bien plus importants que tout le fric qui est mis en jeu dans un film. Il crache quand même beaucoup sur les grands studios et bien que je sois une amatrice de block-buster, ce n’est pas pour me déplaire !

J’aime d’autant plus Tim Burton l’homme qui admire énormément Van Gogh le peintre !!!😉

Un dernier point pour la fin du billet qui correspond à la fin du livre : je déplore totalement le manque de conclusion !!! Il y a deux préfaces et deux ou trois introductions mais aucune conclusion, même pas une ligne !
On passe de la fin de l’entretien sur Sweeney Tood à la filmographie complète de Tim Burton…

En bref, une lecture relativement mitigée, qui m’a tout de même donnée envie de (re)voir toute la filmographie complète de Tim Burton !!

 

Published in: on 11/11/2012 at 5:18 PM  Comments (10)  

The URI to TrackBack this entry is: https://laouleslivressontchezeux.wordpress.com/2012/11/11/tim-burton-entretiens-avec-mark-salisbury/trackback/

RSS feed for comments on this post.

10 CommentsLeave a comment

  1. Peut-être que j’aimerais. En fait, je suis sensible à l’univers de Tim Burton. Je n’ai pas tout vu, mais la plupart. Je n’ai pas tout aimé, mais je l’aime en général et la plupart de ses films me plaisent. Les entretiens ne me dérangent pas. Bon je note, si je tombe dessus!

    • comme toi, je suis sensible à l’univers de Tim Burton. Mais au final je trouve que l’univers n’est pas très bien rendu ici…

  2. […] ne pourrais pas m’empêcher de faire une comparaison avec ceux de Tim Burton et pourtant cela n’a rien à voir !!! J’ai nettement plus apprécié la découverte de […]

  3. Dommage donc pour le manque de soin… Belle découverte que je note. Son dernier film m’attire, je suis une fanatique de Roald Dahl (Charlie et la chocolaterie c’est de lui) et Edward aux mains d’argent m’avait beaucoup plu aussi.

    • Je vais sûrement rater Frankenweenie (pas sûre de l’orthographe…) au cinéma, mais je vais peut-être me replonger dans sa filmographie dispo en dvd !

  4. Pas de regret donc, je l’avais pris et reposé, j’en reste aux films🙂

    • ces films sont la plupart du temps très bons, ils se suffisent à eux mêmes🙂

  5. Je passe mon tour (ah ’21 Jump Street’ ! Mon coeur de midinette se réveille😉 ). Si c’est mal fichu, sachant que je ne suis pas une experte de Tim Burton (j’ai vu certains de ses films mais il m’en manque un paquet) et que de toute façon je me suis régalée avec “La triste fin du petit enfant huître” (une chouette façon de découvrir TB), je crois que j’ai eu ma part. C’est dommage car j’aurais pu être intéressée.

    • Je crois ne pas avoir lu “la triste fin du petit enfant huître”, bizarrement je n’arrive pas…

      • C’est un livre dont il faut lire la page en VO car la VF rend très mal les jeux de mots. Rien n’empêche, ensuite, si on n’est pas doué en anglais, de lire la VF pour être sûr d’avoir tout compris mais il m’a semblé représentatif de l’univers de Burton.


Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: