Une aventure rocambolesque de Vincent Van Gogh – La ligne de front – Manu Larcenet

Je suis tombée par le plus grand des hasards sur cette BD à la bibliothèque. Le titre contient le mot magique (Van Gogh, au cas où vous vous demanderiez…) donc je suis, évidemment, repartie avec.

Je ne suis pas une très grande fan du dessin de Manu Larcenet, mais l’association de Vincent et Manu n’était pas pour me déplaire.

L’idée est plutôt originale : Van Gogh n’est pas mort (son suicide était une mise en scène) et le voilà mandaté pour peindre la réalité de la guerre de 14-18.

Je dois vous dire que j’ai été très déçue et très agacée dans la première partie de la BD. Ok, rien n’est réel ici, Van Gogh était bel et bien mort et n’a jamais été “caporal”. Mais je n’ai pas du tout aimé les réactions de mon cher Vincent vu par Larcenet. Brutal, vulgaire, violent… Non ce n’était pas Van Gogh.

Et puis Van Gogh est arrivée sur les tranchées, et là on commence à retrouver mon Vincent : il rêve que les hommes qui l’entourent deviennent des oiseaux. Et à chaque fois qu’il rêve un de ces hommes en tant qu’oiseau, il meurt. Et puis arrive une petite fille aux grands yeux verts… Je ne vous raconte pas la suite, mais on arrive alors dans une BD totalement différente : pleine de poésie emmêlée dans les horreurs de la guerre, beaucoup d’amour, un peu de folie…

La deuxième partie de la BD correspond bien plus à la sensibilité que pouvait avoir Vincent Van Gogh et je trouve même qu’on retrouve cette sensibilité dans les toutes dernières toiles de Van Gogh dessinée par Larcenet en fin de volume.

J’apprends donc seulement aujourd’hui que “les aventures rocambolesques” existent aussi pour Freud (et d’autres). Je ne suis pas sûre de vouloir réitérer l’expérience, surtout parce que, comme je vous le disais, je ne suis pas une grande fan du graphisme de Larcenet (et je risque de m’attirer les foudres mais tant pis !)

Je ne suis tout de même pas mécontente de cette découverte.

Published in: on 19/05/2013 at 4:06 PM  Comments (5)  
Tags: , , , ,

The URI to TrackBack this entry is: https://laouleslivressontchezeux.wordpress.com/2013/05/19/une-aventure-rocambolesque-de-vincent-van-gogh-la-ligne-de-front-manu-larcenet/trackback/

RSS feed for comments on this post.

5 CommentsLeave a comment

  1. Une idée de départ originale, en effet.

  2. J’avais beaucoup aimé le point de départ absurde et l’idée de la poésie qui faisait son entrée dans les tranchées. Je n’avais par contre pas accroché à l’album consacré à Freud.

    • j’ai également aimé la poésie qui s’en dégage… mais si je tombe dessus un jour, je me pencherai sûrement sur l’album de Freud, bien que je sois toujours un peu déçue par le graphisme de Manu Larcenet… mais il faut bien des goûts et des couleurs !

  3. PS: pourrais-tu m’envoyer un mail (je ne trouve plus ton adresse)? J’ai une question à te poser…

  4. Pour défendre sa ligne de front, un jeu de simulation…

    Le jeu de guerre et de stratégie « Frontline Defense 2″ donne la possibilité de se mettre dans la peau d’un général dont la mission est d’organiser ses lignes de défense, face aux assauts de l’ennemi… Pour cela, le joueur se trouve dev…


Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: