L’art français du thé, Mariage frères

Cela fait déjà plusieurs années que j’ai acheté ce livre, persuadée que j’allais m’en servir à chaque fois que je voulais me faire un vrai thé : la bonne eau, la bonne température, le bon temps d’infusion… je n’avais qu’à jeter un œil dans le livre et le tour était joué !

Je me rends compte aujourd’hui pourquoi il était resté relégué sur mon étagère de livre de cuisine… La première, bien sûr, c’est parce qu’on ne prend jamais le temps de se faire un vrai thé quand on en boit principalement un gros bol le matin au petit déj, ou une pleine mug le soir après le repas pour digérer et se réchauffer.

La deuxième c’est parce que je trouve ce livre vraiment mal fichu. Soyons honnête, je n’ai pas tout lu. J’ai lu ce qu’on peut appeler “l’introduction”, qui se veut d’abord une histoire (très très rapide et concise) de Mariage frères en particulier, et du thé en général.

Ce n’est pas inintéressant, mais ça veut tellement tout brasser en peu de pages qu’on a vraiment l’impression que c’est fouilli. Et puis si je me suis replongée dans ce livre c’est parce que je suis allée voir la superbe expo au Musée Guimet, pour le coup très riche et très intéressante.

Le hic sur ce livre ? C’est que lorsqu’on a un thé chez soi, qu’on cherche dans l’index le dit-thé, on trouve une explication sur sa provenance, à quel moment le boire, quel goût, quelle saveur… mais rien sur la température de l’eau, le temps d’infusion etc. Il faut se reporter au tableau d’infusion en début de livre et… il faut vraiment être expert pour savoir à quel famille de thé appartient celui qu’on a envie de découvrir.

Je suis peut-être trop bête pour faire le lien entre le tableau et le reste, ou tout simplement pas assez concentrée. En tout cas je suis déçue parce que je n’ai pas appris grand chose en lisant ce livre (certes, ce n’est pas le but recherché mais si on pouvait allier l’utile (comment avoir le meilleur thé possible) à la culture, ça serait bien mieux).

Je sais bien que ce livre en particulier a une vertu plus “publicitaire” envers Mariage frères, mais je ne peux m’empêcher d’être un peu frustrée. Je me console en me disant qu’il existe une tonne de livres sur le thé, la cérémonie du thé, l’histoire du thé, la philosophie du thé, l’art de vivre du thé… et je pense bien en lire d’autres !

En tout cas maintenant j’essaie au moins de faire chauffer la tasse ou la théière avant de servir, et de regarder à peu près le temps d’infusion. Pour ce qui est de la température et le type de l’eau… on verra ça plus tard ! 😉

PS : je donne quand même des bons points pour toutes les illustrations, pour le papier, pour la typographie… bref l’objet livre en lui-même.

Advertisements
Published in: on 01/01/2013 at 9:35 PM  Comments (18)  
Tags: ,