Avant d’aller dormir, S.J. Watson

Christine se réveille un matin dans le lit d’un inconnu… Il a le dos poilu, une alliance à son annulaire gauche… Elle se demande ce qui lui a pris de coucher avec un homme marié beaucoup plus âgé qu’elle. Discrètement, elle se rend dans la salle de bains. En se lavant les mains, elle se rend compte que ses mains sont ridées, qu’elle porte elle aussi une alliance à son annulaire gauche… Et quand elle lève les yeux vers le miroir, celui-ci lui renvoie le reflet d’une femme de 50 ans…

Il y a plein de photos d’elle et de l’homme à côté duquel elle s’est réveillé. Il y a une légende “Ben, ton mari”.

Il s’est réveillé entre temps, il vient lui expliquer : elle a eu un accident, elle est amnésique. Elle oublie tout ce qui s’est passé d’un jour sur l’autre. Il doit bientôt partir travailler, il lui montre la maison, un album photo avec quelques photos de leur vie, il lui montre un téléphone portable sur lequel il peut la joindre à tout moment, un tableau sur lequel est écrit certaines tâches à accomplir pour la journée…

Christine se retrouve donc seule dans ce qui est censé être sa maison mais qu’elle ne reconnait pas comme telle. Elle erre un peu, se demandant ce qu’elle fait de ses journées quand elle entend un bruit bizarre… Le téléphone portable sonne. Elle répond mais ce n’est pas Ben. C’est le Dr Nash. Un neuropsychologue qui dit la soigner depuis quelques semaines. Evidemment, elle ne s’en souvient pas. Ils ont rendez-vous aujourd’hui, il va venir la chercher. Elle est bien obligée de le croire.

Lors de ce rendez-vous, le Dr Nash lui rend un journal qu’elle a tenu pendant quelques semaines, un exercice qu’il lui avait demandé de faire qui pouvait peut être l’aider à retrouver la mémoire, ou des bribes de souvenirs en tout cas… Elle le prend et une fois chez elle, commence à le lire.

Première phrase : “Ne pas faire confiance à Ben”.

J’ai fait un résumé assez long et peut être trop détaillé mais je trouve qu’il est important de bien poser les faits de ce thriller psychologique absolument envoûtant et vraiment très intéressant.

La première partie, assez courte, explique en gros tout ce que je dis dans mon résumé. La deuxième partie, beaucoup plus longue, consiste à la lecture du journal de Christine. Au fur et à mesure des jours, elle recouvre la mémoire, légèrement. Certaines choses lui reviennent. Elle se rend compte que Ben lui ment sur plein de choses. Est-ce pour la protéger ? Ou y a-t-il autre chose ? Après tout, elle a écrit “Ne pas faire confiance à Ben” au début de son journal. Pourquoi ? Et quand l’a-t-elle écrit ?

Et puis il y a la chute, qu’on ne voit pas venir sauf quand l’auteur décide de nous donner un gros indice, à peu près 2 pages avant que nous en ayons la confirmation.

Comme je le disais un peu plus haut, ce thriller psychologique est absolument génial. L’ambiance est vraiment dérangeante même si en fait, il ne se passe pas grand chose. Les faits quotidiens sont très basiques. Mais les souvenirs qui remontent, les questions qu’elle pose à Ben, les réponses qu’elle obtient, tout ça forme une espèce d’ambiance pas glauque mais… angoissante.

Je m’étale alors que la seule chose que je devrais dire est que ce roman, premier roman, est vraiment bien construit, l’histoire est prenante, ce côté psychologique est plus qu’intéressant. Le suspens n’est pas vraiment haletant mais ce n’est pas le but. Il ne s’agit pas de trouver qui est le meurtrier, il s’agit de réussir à recomposer le passé, la vie de Christine. Et pourquoi ne faudrait-il pas faire confiance à Ben ??

Génial, tout simplement !

Les avis de Pimprenelle (emballée), Canel (emballée), Marie Javet (emballée), Virginie perduedansleslivres (emballée), Corboland78 (emballé (il parle carrément d’un “sans faute”, je lui donnerai presque raison mais si on fait un sans faute dès le premier roman, ça risque d’être difficile de faire aussi bien pour un deuxième! ;-))), Corine (emballée, qui parle d’une ambiance à la Hitchock, je lui donne tout à fait raison!)). Et sûrement plein d’autres, emballés aussi ?😉

traduit de l’anglais par Sophie Aslanides.

PS : c’est vrai qu’on y pense longtemps après l’avoir refermé… En tout cas j’en ai rêvé trois nuits de suite, et ce n’était pas des rêves les plus agréables, sans être pour autant des cauchemars… Alors Bravo à S.J. Watson !

Published in: on 13/06/2011 at 9:05 AM  Comments (15)  

The URI to TrackBack this entry is: https://laouleslivressontchezeux.wordpress.com/2011/06/13/avant-daller-dormir-s-j-watson/trackback/

RSS feed for comments on this post.

15 CommentsLeave a comment

  1. Noté depuis quelques temps, pas de doute que ce livre me plaira, j’aime les thrillers psychologiques et si on en rêve après, c’est que c’est réussi !

    • C’est vraiment un très bon !

  2. Je ne vais pas tarder à le lire !!!

    • Je guette ton billet alors😉

  3. Il m’avait échappée celui-ci, mais vu ce que tu en dis, plus pour longtemps !

    • Etrangement, je n’avais pas vu de billets sur ce bouquin. Mais comme tu peux le constater avec les liens en fin de billets, il suffit de faire une rechercher google même pas poussée pour se rendre compte qu’en fait, il a déjà été énormément chroniqué, et apprécié donc😉

  4. Je le lallise, je lis peux de Sonatine… probablement une erreur

    • Je ne sais pas si c’est une erreur… Ils ont plus de “bons” que de “mauvais” c’est sûr. Mais ils ont tellement cartonné dès le départ qu’on prend pour acquis que ce sera bon. Or, il y en a des très moyens quand même… Enfin celui là en tout cas ça serait une erreur de ne pas le lire!🙂

  5. Tout le monde est emballé alors je compte bien le lire … il est en commande à la biblio alors ce sera pour le retour des vacances !

  6. lu votre billet sur Avant d’aller dormir, sympa ! grande lectrice que vous êtes, continuez à venir me rendre visite sur mon blog :
    http://chroniqueslitterairesdecorine.over-blog.com/
    Nous pourrons partager nos lectures !

  7. […] Là où les livres sont chez eux : « Génial, tout simplement ! » […]

  8. Merci pour le lien !
    En effet, encore un bon Sonatine, et cette maison d’édition a le mérite d’avoir un catalogue très varié, je trouve.
    Zut alors, je n’en ai pas rêvé la nuit, moi !!😉

    • Il faut le lire juste avant d’aller dormir😉

  9. […] Pimprenelle, Emeraude et Virginie, […]

  10. […] Là où les livres sont chez eux : « Génial, tout simplement ! » […]


Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: